• Bien-être
  • Conseils

Tout savoir sur la lombalgie ou le lumbago

Article par Amélie ERMENAULT avec agence , le 31/10/2009 à 13h00 0 commentaire

La lombalgie - communément appelée le lumbago - est une douleur qui se situe au bas du dos, juste au-dessus des fesses et qui peut irradier jusque dans la cuisse. Souvent chronique, la lombalgie s'avère extrêmement gênante. Peut-on prévenir les crises ? Certainement, pourvu de s'astreindre à quelques précautions.

Le rachis lombaire est constitué de cinq vertèbres lombaires, séparées par des disques de cartilage abritant un noyau central élastique : le nucleus pulposus. Ces disques amortissent les chocs qu'enregistre la colonne vertébrale, que ce soit lors de la marche, des mouvements de la vie quotidienne ou des séances de sport, et donnent à la colonne vertébrale sa mobilité.

Le nuclueus pulpus, dans une lombalgie ou lumbago, est le coupable ! C'est lui qui génère la douleur. Dans un mouvement brusque, le disque peut se trouver mis à mal et le nucleus pulpus se déplace et enflamme toute la zone alentour. Si le nucleus pulpus se déplace au point de sortir de la colonne, il y a hernie.

Les causes de la lombalgie peuvent être multiples. Des maladies des viscères peuvent engendrer un lumbago. Mais le plus souvent, la station assise prolongée, en particulier dans la voiture, une malformation comme la scoliose, un traumatisme de sport, l'embonpoint ou la surcharge pondérale engendrée par la grossesse ou tout simplement le stress peuvent déclencher un lumbago.

Si vous consultez votre médecin, celui-ci trouvera qu'il est difficile d'établir la cause du lumbago. Il prescrira cependant très certainement un scanner pour vérifier que vous ne souffrez pas d'une malformation, d'une tumeur, d'une discopathie ou de toute pathologie affectant votre rachis. L'arthrose peut bien sûr être une cause de lumbago, même si elle n'est qu'à ses prémices.

Pour soigner une lombalgie, il est important tout d'abord de savoir l'éviter : il vous faut apprendre les bons gestes pour soulever un paquet les genoux pliés, ne pas tordre sa colonne vertébrale, fortifier vos abdominaux... Lors des crises de lumbago, des anti-inflammatoires non stéroïdiens permettront de soulager la douleur et d'éviter que l'inflammation ne s'aggrave. Des infiltrations de cortisone vous seront peut-être recommandées.


Notre conseil
Les enfants sont eux aussi sujets aux lombalgies. Il est important pour eux, qui restent de longues heures sur leur chaise d'école, de pratiquer une activité sportive non violente plusieurs fois par semaine pour lutter contre la faiblesse musculaire.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience