• Bien-être
  • Conseils

Tout savoir sur l'incontinence

Article par Margaux BURIDARD avec agence , le 06/07/2009 à 12h41 , modifié le 06/07/2009 à 14h43 0 commentaire

L'incontinence urinaire n'est pas une maladie mais un trouble qui génère angoisses, inconforts et désagréments. Plus répandue qu'on ne le croit, elle frappe 2 millions et demi de Français. Parlons-en car nous ne sommes pas seuls face à ce problème.

L'incontinence urinaire est une fuite urinaire incontrôlée qui est le symptôme d'un dysfonctionnement physique ou mental. Mais elle n'est pas une maladie. Ce trouble ne touche pas que les personnes âgées mais affecte davantage les femmes.

L'incontinence urinaire d'effort
survient lorsque la personne tousse, éternue ou fournit un effort physique. Elle est souvent expliquée chez les femmes par les suites d'un accouchement ayant affaibli le périnée, une atrophie des muscles du vagin suite à la chute d'œstrogènes lors de la ménopause, une descente de la vessie ou une insuffisance du sphincter. Chez l'homme, l'ablation de la prostate peut générer ce type d'incontinence. De façon générale, l'obésité, le port de charges lourdes, une constipation chronique, certains médicaments et une affection pulmonaire avec toux sont des facteurs aggravants.

L'incontinence urinaire par impériosité
se traduit par de fortes décharges urinaires lorsque l'envie d'uriner devient urgente. Les causes peuvent être multiples : infection, obstruction, calcul de la vessie, tumeur, chimiothérapies, vieillissement, anxiété,...

L'incontinence urinaire par regorgement
concerne surtout les hommes. Elle résulte souvent d'une rétention trop longue qui aboutit à un débordement de la vessie lors du sommeil. Ce type d'incontinence peut résulter d'une maladie comme le diabète, qui engendre une lésion neurologique sensorielle, ou une affection de la prostate.

L'incontinence fonctionnelle
est un trouble physique ou mental qui empêche les personnes qui en souffrent de se rendre à temps aux toilettes.

L'incontinence totale
est une incontinence qui génère une perte d'urine continue, de jour comme de nuit et peut résulter d'un accouchement, d'une maladie du système nerveux ou d'un accident vertébral.

Il est essentiel de parler à votre médecin de vos problèmes d'incontinence
car beaucoup de personnes supportent en silence des inconforts et des embarras qui sont parfois évitables.
 
Notre conseil
Des solutions adaptées, temporaires ou permanentes, existent pour tous les cas. Elles permettent de gérer les fuites urinaires en toute discrétion, en évitant l'alcool, en traitant les problèmes de surpoids, en portant des protections adaptées, en suivant une éducation du périnée après l'accouchement, en traitant les infections éventuelles de la vessie, en faisant une intervention chirurgicale... 
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience