• Bien-être
  • Conseils

Qu'est-ce que l'endométriose ?

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 02/11/2009 à 11h16 , modifié le 02/11/2009 à 11h18 0 commentaire

L'endométriose est une affection gynécologique qui peut non seulement faire souffrir mais aussi générer un obstacle pour les grossesses. Elle touche 5 à 10 % des femmes en âge de procréer, à des degrés différents.

L'utérus est tapissé d'une muqueuse, appelée l'endomètre, qui saigne chaque mois au moment des règles. Une femme souffrant d'endométriose a des cellules d'endomètre qui poussent en dehors de l'utérus : sur les ovaires, les trompes de Fallope, les ligaments qui retiennent l'utérus, la face externe de l'utérus, parfois les intestins ou la vessie... Très rarement, ces cellules migrent vers des régions plus éloignées comme les bras ou les poumons.

Chaque mois, ces cellules produisent également des saignements au moment des règles et le sang se trouve dans l'impossibilité de sortir. Kystes, tissus cicatriciels, adhérences finissent par se former et provoquer souvent des douleurs chez la patiente. Bien sûr, avec le temps et la succession des cycles, le problème tend à s'aggraver. Des douleurs de plus en plus fortes peuvent survenir, ainsi que des saignements dans les selles et l'urine, de la fatigue, des pertes brunes avant les règles...

Les causes ne sont pas connues de la médecine. Certains avancent un déficit du système immunitaire, d'autres des facteurs génétiques, d'autres encore un problème hormonal, qui pourrait être généré par des problèmes environnementaux tels que le stress ou la consommation de produits chimiques dans l'alimentation. Un flux des règles rétrograde le long des trompes de Fallope pourrait être en cause ou aussi une migration des cellules de l'endomètre par le système lymphatique et sanguin.

Les traitements de l'endométriose consistent à stopper les règles. Soit la ménopause vient arranger les choses, soit il faut placer la patiente sous ménopause artificielle, soit la pilule contraceptive peut diminuer le nombre de cycles. La ménopause artificielle peut durer plusieurs mois et faire suite à une opération, appelée laparoscopie, pour nettoyer les kystes, adhérences et tissus endommagés. L'hystérectomie est une chirurgie plus radicale qui consiste à enlever tout l'utérus. Mais cette mesure n'est prise que dans les cas les plus extrêmes, quand la femme n'a plus de désir de maternité.

Lors d'un désir de grossesse, le médecin préconisera la solution la plus adaptée en fonction de vos souhaits. Une procréation médicalement assistée peut vous être proposée.
 
Notre conseil
Les femmes souffrant d'endométriose trouvent à soulager leurs douleurs physiques et psychiques par le yoga ou le tai-chi. La médecine traditionnelle chinoise peut également proposer des mesures alternatives à la médecine allopathique, en particulier lors d'un désir de grossesse.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience