• Bien-être
  • Conseils

Les impacts du régime végétarien sur la santé

Article par Margaux BURIDARD avec agence , le 27/07/2009 à 16h32 , modifié le 28/07/2009 à 12h23 0 commentaire

Face à l'injection de produits chimiques, antibiotiques et conditions de vie de stress des animaux que nous mangeons, beaucoup de personnes se demandent s'il n'est pas plus néfaste de manger de la viande plutôt que de s'abstenir. Ne pas manger de protéines animales a-t-il un impact sur la santé, le bien-être ? En bien ou en mal ?

Un végétarien n’est censé consommer ni viande, ni poisson, ni volaille : aucune chair animale. Maintenant certaines formes de régimes végétariens cantonnent l’interdiction à la seule viande. Si une surconsommation de viande peut avoir des effets néfastes sur la santé (les abats en particulier peuvent causer de la goutte par exemple par accumulation d’acide urique), à l’inverse ne pas en consommer est-il bénéfique ou cela peut-il provoquer des carences ?

Sur les maladies cardiovasculaires, sur certains cancers, sur l’ostéoporose et sur l’arthrite, le régime végétarien est réputé avoir un effet bénéfique. Il allongerait également la durée de vie. Il doit toutefois être associé à des mesures parallèles : ne pas fumer, pratiquer une activité physique régulière, évacuer le stress… De façon générale, les végétariens ont une conscience aiguë de leur forme et de leur bien-être et adoptent une hygiène de vie saine.

Les effets positifs d’un régime végétarien sont induits non seulement par la suppression de viande, mais aussi par l’augmentation de prise de céréales complètes, de fruits et de légumes frais. Où commencent les effets stricts de la seule suppression de viande ?... C’est difficilement cernable.

Côté carences
, les personnes suivant un régime végétarien doivent être vigilants du côté des protéines et du fer en particulier. Ils doivent trouver d’autres sources en associant par exemple des céréales complètes avec des légumineuses comme des pois chiches ou des lentilles. Le fer se trouve également en abondance dans le jaune d’œuf, les céréales complètes, les fruits secs et les fruits à coque. Les produits laitiers peuvent fournir des apports intéressants en protéines, en zinc. L’iode peut être trouvée dans certains légumes et les acides gras essentiels dans les huiles végétales.

Notre conseil

Les femmes enceintes végétariennes doivent informer leur médecin de leurs habitudes alimentaires mais végétarisme et grossesse ne sont pas incompatibles. Il est également possible de faire suivre un régime végétarien à un enfant mais en étant extrêmement vigilant aux carences : protéines, matières grasses, vitamine B12, D, fer et calcium en particulier.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience