La réflexologie et l'acuponcture

Article par , le 08/11/2011 à 18h34 , modifié le 08/11/2011 à 18h50 2 commentaires

Ces deux méthodes reposent sur le principe de zones réflexes selon lequel chaque organe ou fonction physiologique est reproduit via un point dans les mains, les pieds et les oreilles. L'idée est de stimuler ces points pour dénouer les tensions internes, diminuer le stress et rétablir l'équilibre du corps.

La réflexologie

Initiée par un médecin américain en 1913, le Dr William Fitzgerald qui découvrit que la douleur des patients diminuait en exerçant des pressions à certains endroits du corps, c'est son assistante qui mit en lumière le principe de zones réflexe au début des années 30. Le principe est une sorte de carte du corps qui le divise en 10 zones énergétiques liée à des fonctions ou des organes.
La pratique s'apparente à un massage type « digito-pression » axé sur l'énergie, c'est-à-dire que le praticien va effectuer des pressions plus ou moins fortes avec le bout de ses doigts, mais aussi parfois un stylet en bois, comme en Asie pour rééquilibrer la circulation de l'énergie dans le corps, sur les points choisis. Mais en réalité c'est une discipline plus proche de l'ostéopathie ou de l'acuponcture que du massage, qui elles aussi ciblent une compréhension globale du corps pour le soulager en traitant la source des maux et non leurs symptômes.
Cela permet de stimuler les zones liées à ces points, libérant ainsi l'énergie ce qui déclencherait une réaction d'auto-guérison du corps qui alors se soulage de ses troubles tels que stress, mal de dos, maux de tête et douleurs fonctionnelles diverses, même chroniques, et peut même les prévenir.

Pour s'initier : petit guide pratique et très clair fait le point sur le monde de la réflexologie plantaire et donne les techniques à connaître pour comprendre cette pratique naturelle ancestrale. La réflexologie, mode d'emploi de Joëlle Marvaud 

L'acuponcture
Issue de la médecine traditionnelle chinoise, cette pratique ancestrale est elle aussi basée sur l'existence des méridiens et des points qui les composent, mais que l'on atteint et stimule avec de très fines aiguilles. Le praticien les plante sur les points ce qui est tout à fait indolore et les y laisse le temps qu'il juge nécessaire. Ces longues tiges-aiguilles ont pour but ici aussi de relancer les flux d'énergie bloquée et non de « soigner » précisément : il n'y a pas un point pour chaque problème à proprement parler type un point pour dormir, un point pour les dents... Il s'agit ici de faire re-fonctionner l'ensemble du corps pour que les troubles disparaissent. L'acuponcture traite beaucoup les problèmes de dépendance et peut être une aide précieuse quand on arrête de fumer ou lors d'un régime, notamment pour retrouver la sérénité face au manque
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • mariepopins, le 23/11/2011 à 09h36 : Peut-être pourriez vous vous relire avant de publier un article avec des fautes telles que "acuponcture" au lieu "d'acupuncture"! avec toutes les aides à l'orthographe ce n'est pourtant pas compliqué!
  • mariepopins, le 23/11/2011 à 09h35 : Peut- être pourriez vous vous relire avant de publier un article avec des fautes! comme "acuponcture" au lieu "d'acupuncture"! avec les aides à l'orthographe qui existent, ce n'est pourtant pas compliqué!

de Beauté

SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience