• Cuisine
  • Astuces

Vrai ou faux : ce qu'il faut savoir sur le surimi

Article par Caroline RABOURDIN , le 23/08/2012 à 10h41 , modifié le 23/08/2012 à 11h05 0 commentaire

Que d'idées reçues sur le surimi ! Est-il vraiment composé de déchets de poisson comme on l'entend si souvent ? Est-il mauvais pour la santé ? Eléments de réponse.

Le surimi est mauvais pour la santé : Faux
Contrairement à ce que l'on entend souvent, le surimi n'est pas mauvais pour la santé. Bien au contraire. Le bâtonnet est fabriqué à base de chair de poisson, blanc d'œuf, farine, huile végétale, arômes, sucre et paprika pour la couleur. En fonction de l'huile utilisée (colza ou non), le surimi contient donc non seulement des protéines mais en plus des omégas-3, bons pour la santé. 

Je peux l'utiliser dans le cadre d'un régime : Vrai et faux
Le surimi est un produit peu calorique qui trouve sa place dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Cependant, en fonction des marques, sa quantité de sucre varie. Ce qui peut le rendre incompatible avec un régime strict. On peut donc savourer quelques bâtonnets en salade de temps à autres. En revanche, hors de question de les tremper dans le pot de mayonnaise si on surveille sa ligne. 

Le surimi est un produit nouveau : Faux
S'il n'est consommé que depuis une trentaine d'années en France, le surimi existe depuis plusieurs siècles au Japon sous le nom de « kamaboko ». Il ne s'agit donc pas d'un produit nouveau décidé par l'industrie agroalimentaire. Au Japon, le surimi était utilisé pour conserver durablement le poisson. Les filets étaient lavés et salés, puis reconstitués afin de former des pâtés pour en consommer toute l'année. 

Le surimi est un aliment cuit : Vrai
La purée de poisson à chair blanche est cuite à plat, comme une crêpe, à la vapeur. Puis, elle est roulée de façon à obtenir des bâtonnets. Ils sont ensuite pasteurisés pour permettre une consommation et une conservation optimales. 

Il est possible de fabriquer soi-même son surimi : Vrai et faux
Le surimi tel qu'il est vendu dans le commerce est difficile à reproduire chez soi. En revanche, il est possible de réaliser une version proche du kamaboko, le hanpen, une autre préparation à base de poisson. Pour cela, il vous faut de la chair de poissons blancs, de la farine, un blanc d'œuf, du sel, du sucre et du vinaigre de riz. Mixez la chair, ajoutez les autres ingrédients puis façonnez une boule et faites cuire dans un panier vapeur pendant une vingtaine de minutes. Pour vous rapprocher du surimi industriel, formez des bâtonnets et ajoutez du paprika pour les colorer.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Cuisine

TROUVER UNE RECETTE

Ex: fromage, pâte, poulet...

Recherche

Jouez & gagnez !

DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    Menu de Noël : 25 recettes d'apéritif ...
  2. 5.
    Pâtisserie : 65 recettes faciles pour ...
  3. 6.
    20 recettes festives pour un réveillon ...
  4. 7.
    30 plats de viande festifs qui changent ...
  5. 8.
    Les 15 spécialités les plus gourmandes ...
  6. 9.
    Régime détox : 30 aliments à moins de ...
  7. 10.
    20 recettes aux légumes pour ...

Zoom sur
logAudience