• Cuisine
  • Astuces

Parcours d'un chef étoilé : Joël Robuchon

Article par Sophie BOURGEOIS avec agence , le 25/09/2009 à 11h40 , modifié le 27/11/2009 à 19h58 0 commentaire

Si nous connaissons Joël Robuchon souvent pour sa réputation de chef étoilé et pour son émission "Bon appétit bien sûr", qu'en est-il de sa petite histoire et de ses premiers pas en cuisine ? Parcours d'un génie de la cuisine.

C'est le 7 avril 1945 que naît, à Poitiers, Joël Robuchon. Fils de maçon, il pense tout d'abord dédier son avenir au clairon de fanfare puis à la prêtrise. Mais son génie pour la cuisine ne tarde pas à s'exprimer et il lit son avenir, non dans le marc de café, mais dans le récurage des ustensiles de cuisine. Apprenti, compagnon, il gravit les échelons de son métier un par un. Modestie, respect pour toutes les facettes de son métier, Joël Robuchon garde bien la tête à la mesure de sa toque et jamais le halo de ses trois étoiles au Michelin ne viendra ternir son goût pour une cuisine exigeante mais conviviale.

À 29 ans, Joël Robuchon dirige une équipe de 90 cuisiniers à l'hôtel Concorde Lafayette, à Paris. Les feux de la profession se braquent sur lui. 15 décembre 1981, Joël Robuchon ouvre son premier restaurant, Jamin, du nom du précédent propriétaire. Dès la première année d'exercice, il obtient la première étoile Michelin. La deuxième année lui apporte la seconde et l'année trois, la troisième. Mais Joël Robuchon ne s'arrête pas aux prémices de la perfection.

D'année en année, il reconquiert cette troisième étoile qu'il ne perdra plus. Joël Robuchon ferme cependant son restaurant le 23 décembre 1993 et décide de se dédier à la transmission de son savoir-faire. Il préside le concours du Meilleur ouvrier de France. Éternel ouvrier au service de la perfection lui-même, il déclare à l'envi que le titre de cette récompense hautement convoitée des cuisiniers n'est jamais que le début d'une histoire qui appelle tout lauréat à se surpasser par la suite.

Cependant, Joël Robuchon ne conçoit pas la cuisine comme le domaine d'une élite. Il met son savoir-faire à la portée du plus grand nombre dans une émission "Bon appétit bien sûr".
2003 : Joël Robuchon signe son retour derrière ses propres fourneaux dans un nouveau restaurant basé sur la convivialité : L'Atelier.

2004, Joël Robuchon ouvre La table de Joël Robuchon. Joël Robuchon déploie un concept à Monaco, au restaurant de l'hôtel Métropole : les cuisines sont ouvertes sur la salle et les convives peuvent autant se régaler du spectacle que des plats mitonnés sous leurs yeux.

L'ampleur du succès de Joël Robuchon se mesure jusqu'au Japon où il a ouvert l'Atelier et le Château Robuchon. L'Atelier s'exporte également à Las Vegas et Londres, New-York, Singapour et Hong-Kong pourraient bien accueillir sous peu cette enseigne partie à la conquête des papilles internationales.

Si vous voulez profiter des savoureuses recettes de Joël Robuchon, sachez qu'il en crée pour des plats préparés de la marque Fleury Michon, vendue dans les super et hypermarchés.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Cuisine

TROUVER UNE RECETTE

Ex: fromage, pâte, poulet...

Recherche

Jouez & gagnez !

DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    Menu de Noël : 25 recettes d'apéritif ...
  2. 5.
    Pâtisserie : 65 recettes faciles pour ...
  3. 6.
    20 recettes festives pour un réveillon ...
  4. 7.
    30 plats de viande festifs qui changent ...
  5. 8.
    Les 15 spécialités les plus gourmandes ...
  6. 9.
    Régime détox : 30 aliments à moins de ...
  7. 10.
    20 recettes aux légumes pour ...

Zoom sur
logAudience