• Cuisine
  • Photos

Chocolat de Noël : la réalisation de la sphère de Noël de Pierre Marcolini

Par Emmanuelle LOPEZ , le 29/11/2012 à 11h25 , modifié le 29/11/2012 à 11h44

La juste température

Après une vingtaine de minutes, rebelote ! Joachim récupère ses moules et exécute la même opération pour créer une seconde épaisseur. Sans en avoir l'air, l'opération est délicate. La température du chocolat fondu a un impacte sur le rendu. Au-delà de 35°, le cacao risquerait de se détacher du beurre de cacao et de ressortir, et bonjour les tâches blanches !



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience