• Cuisine
  • Actus

Mélisse, absinthe, serpolet, estragon, bourrache... 5 herbes aromatiques oubliées

Article par Cécile THAI , le 15/10/2013 à 15h00 0 commentaire

Elles ont déserté les jardins et pourtant, elles ont bien leur place dans nos assiettes. Ces herbes aromatiques oubliées ont tous les atouts pour se rappeler à nos papilles.

La mélisse

Ses grandes feuilles ressemblent un peu à de la menthe, mais il ne faut pas s'y tromper ! Il s'agit en fait de mélisse. Très utile dans un jardin car elle attire les abeilles, elle

elle se marie à merveille avec le poisson. Pour faire un bon assaisonnement, vous pouvez par exemple hacher dix grandes feuilles de mélisse et les mélanger avec du beurre légèrement ramolli. Il suffit ensuite d'en badigeonner les filets de poisson - particulièrement délicieux avec du colin ou de l'églefin !

 

L'absinthe

Tout comme la mélisse, un bon atout pour le jardin puisqu'elle élogne les limaces. Au-delà de sa réputation sulfureuse, la "fée verte" régale les palais avec son arôme envoûtant. Idée gourmande: une crème brûlée à l'absinthe, pour terminer un repas sur une note de fraîcheur.

 

Le serpolet

Le serpolet pousse naturellement dans les campagnes, dans les prés ou sur les coteaux. De la famille du thym, son goût s'en rapproche mais en plus doux. Il parfume à merveilles viandes blanches et rouges, et relèvera agréablement les sauces tomates et les grillades. Une raison de plus de l'adopter ? Le serpolet en infusion soigne la toux.

 

L'estragon
Son nom vient du grec "drakon", car les anciens pensaient qu'il guérissait les morsures de serpent. Aujourd'hui, cette herbe très fraîche est plus volontiers associée aux poissons, dont il parfume délicatement la chair, qu'aux reptiles. L'estragon se marie parfaitement avec les échalottes ou le vinaigre. Il est possible de réaliser soi-même du vinaigre à l'estragon, en laissant macérer les feuilles dans du vinaigre blanc préalablement bouilli pendant quinze jours. Un vinaigre parfumé pour des vinaigrettes originales ! 

 

La bourrache

Ces petites fleurs bleues sont très jolies, mais la bourrache n'est pas uniquement décorative ! Très riche en acides gras essentiels, elle combattrat même la tristesse. Avec son petit goût iodé, elle s'utilise comme condiment, pour agrémenter des viandes ou des omelettes. Mais tout comme l'ortie, on peut aussi la consommer en soupe, mélangée à des pommes de terre et un peu de crème fraîche.

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Cuisine

TROUVER UNE RECETTE

Ex: fromage, pâte, poulet...

Recherche

Jouez & gagnez !

DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    Menu de Noël : 25 recettes d'apéritif ...
  2. 5.
    Pâtisserie : 65 recettes faciles pour ...
  3. 6.
    20 recettes festives pour un réveillon ...
  4. 7.
    30 plats de viande festifs qui changent ...
  5. 8.
    Les 15 spécialités les plus gourmandes ...
  6. 9.
    Régime détox : 30 aliments à moins de ...
  7. 10.
    20 recettes aux légumes pour ...

Zoom sur
logAudience