• Cuisine
  • Actus

Masterchef : ce qui s'est passé dans l'épisode 7

Article par Emmanuelle LOPEZ , le 04/10/2012 à 23h30 0 commentaire

Si vous n'avez pas suivi, retrouvez le résumé de l'épisode 7 de Masterchef et découvrez qui a quitté l'aventure.

De la créativité !
Sur les plans de travail des chevalets, des pinceaux, de la peinture. Les candidats de Masterchef découvrent chacun une couleur. A eux de réaliser une assiette monochrome sans compromettre pour autant le relief, les saveurs et la gourmandise. Relever ce défi implique de connaître parfaitement les produits choisis et de ne pas seulement se fier à leur aspect cru car une cuisson peut tout changer.

Comme d'habitude, motivés par une même ambition, Pierre et Simon prennent des risques mais là c'est loupé "la créativité à tout va ne marche pas forcément". Contrairement à eux, Ludovic, campant sur ses acquis dresse une assiette "mollassonne" qui ne met pas le jury en appétit.

Assidue et tenace, Christelle et son plat "saveur nuptiale" charment les papilles du jury mais c'est l'assiette d'Annelyse qui les ravira, décrochant ainsi le coup de cœur. Hasnaa s'est fait avoir par la cuisson qui a changé la couleur de son thon, son assiette est ratée ! Elle ira en sous pression.

Qui rejoindra Hasnaa ?
Pas de test de reconnaissance cette fois-ci. Pour gagner leur place, les candidats de Masterchef ont eu pour mission de souffler la plus belle pomme au sucre. Après la démonstration de la chef pâtissière Chrystelle Brua, élue chef pâtissier de l'année 2009, les cuisiniers amateurs se lancent. A 5 minutes de la fin, rien n'est fait. Il en faut pourtant au moins un pour se qualifier. Ludovic, si confiant au début de l'épreuve, déchante peu à peu et préfère ne rien proposer plutôt que de montrer quelque chose de médiocre. Julie non plus ne présentera rien au jury.

Frédéric Anton, Yves Camdeborde et Sébastien Demorand sont déçus par de tels comportements ; ils sont les seuls à avoir baissé les bras. Ludovic et Julie rejoindront Hasnaa, sans repêchage cette fois. Avec 3 pommes dont une parfaitement réalisée, la très appliquée Christelle obtient (enfin !) son cours particulier.

Sous pression
Mais où trouvent-ils ces idées ? Cette semaine pour sauver leur peau, les candidats de Masterchef ont du préparer un camembert aux saveurs de l'Asie. Le plus dur dans cette épreuve : "faire que la Normandie n'écrase pas l'Asie" explique Frédérique Anton.

Julie comptait sur cette épreuve pour se dévoiler et montrer au jury ce qu'elle avait "sous le capo". C'est chose faite ! Son plat a été couvert d'éloges et elle reçoit cette reconnaissance qu'elle espérait tant. Tout s'est donc joué entre Ludovic et Hasnaa. Leur assiette était réussie mais ils sont passés à côté de quelque chose. Finalement le jury a décidé de sauver le très technique Ludovic.

Rouge contre bleu
Le spectateur connait le principe : en 2ème partie de soirée les candidats de Masterchef s'affrontent en équipe dans une épreuve à haut risque. Après avoir du cuisiner dans le désert, bleus et rouges ont 15 heures pour préparer 90 petits déjeuners (pain/viennoiseries - plat chaud et salade de fruits) aux 90 postiers du centre d'envoi de l'île Saint Denis.

Pour les aider dans ce challenge, le boulanger Gontran Cherrier leur avait donné les clés de sa cuisine. Les rouges (Ludovic, Pierre, Simon, Pascal) misent sur l'originalité et la gastronomie. Les bleus (Christelle, Julie, Annelyse, Olivier) sur la simplicité et la gourmandise. Le programme est simple : les équipes se séparent pour préparer le pain et les viennoiseries. Un premier binôme s'occupe de la préparation des pâtes, l'autre de la cuisson. Les équipes sont dans les temps et arrivent à l'heure au centre d'envoi. Mais quand il faut se décider sur le choix du menu tout devient plus compliqué, surtout pour l'équipe masculine qui veut trop bien faire et prend du retard. A 7h30, leurs plateaux ne sont pas prêts alors que les rouges ont déjà servi les postiers. Le client ne doit pas attendre, c'est la règle. Les rouges paient leur erreur et filent en sous-pression.

Sous pression
Le test sous pression c'est jamais rigolo, mais avec le temps les liens entre les candidats se resserrent et là il faudra « éliminer un pote » pour rester dans la compétition. C'est donc le cœur gros que les garçons découvrent le plat à reproduire du chef, et meilleur ouvrier de France, Olivier Nasti.

Pascal est presque soulagé par la "simple" assiette de poisson mais cet apaisement se brise à la lecture de l'énoncé de la recette : Ongle chevalier, quenelle de brochet, cuisses de grenouille, sauce cresson et émulsion de riesling.

Le travail à fournir est immense et ils n'ont qu'une heure. C'est une véritable course contre la montre et contre soi-même, surtout pour Ludovic qui manque de baisser les bras. A 5 minutes de la fin, les assiettes sont toujours vides, mais ils ne lâchent rien et relèvent tous le défi.
Le jury et le chef sont satisfaits du travail de ces amateurs cuisiniers. Surtout de l'assiette de Simon. Pierre s'en est bien sorti. En revanche les assiettes de Ludovic et Pascal cumulent les petites erreurs. Ludovic échappe à l'élimination de peu. Son plat était fade mais son poisson mieux cuit que celui de Pascal, qui quitte l'aventure confiant dans son avenir avec la cuisine.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Cuisine

TROUVER UNE RECETTE

Ex: fromage, pâte, poulet...

Recherche

Jouez & gagnez !

DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    Menu de Noël : 25 recettes d'apéritif ...
  2. 5.
    Pâtisserie : 65 recettes faciles pour ...
  3. 6.
    30 plats de viande festifs qui changent ...
  4. 7.
    20 recettes festives pour un réveillon ...
  5. 8.
    Régime détox : 30 aliments à moins de ...
  6. 9.
    Les 15 spécialités les plus gourmandes ...
  7. 10.
    20 recettes aux légumes pour ...

Zoom sur
logAudience