• Cuisine
  • Actus

Huile de palme et aspartame : ces aliments qui font débat

Article par Charlène RAVERAT , le 29/08/2013 à 09h30 0 commentaire

Il y aura toujours des débats autour de la nourriture. Depuis quelques années, c'est l'huile de palme et l'aspartame qui sont dans le viseur des médias et professionnels de la santé. Vrai ou faux problème ?

L'huile de palme, aussi gras que le beurre
L'huile de palme est une huile végétale obtenue à partir du fruit du palmier. Elle est utilisée comme matière première dans des nombreux produits de l'industrie agro-alimentaire comme les biscuits, les céréales, les plats cuisinés et les pâtes à tartiner. Elle est très répandue car peu chère et permet de remplacer le beurre et de mieux conserver les aliments.

Mais ce qui pose problème est sa teneur en acide palmitique, un acide gras saturé dont la consommation excessive augmenterait les risques de maladie cardio-vasculaire.

Dès lors, les sénateurs et notamment les écologistes et socialistes s'en mêlent et déposent un amendement prévoyaient une taxe additionnelle de 300 euros par tonne aux importations d'huile de palme destinées à l'alimentation, pour des raisons de santé publique. Ce texte a été rejeté par le Sénat. Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a enterré cette « taxe Nutella » lors de son voyage en Malaisie, deuxième producteur mondial d'huile de palme. Il a rajouté que « dès l'année prochaine, il va y avoir une réglementation européenne qui rendra obligatoires les indications du nom des huiles utilisée ».
Le groupe Ferrero, le« papa du Nutella », tente de se racheter une conduite en lançant une campagne d'information sur l'huile de palme...

L'aspartame, du sucre artificiel
En ce qui concerne l'aspartame, c'est la même cacophonie. Les sénateurs français ont également voulu appliquer une taxe fixée à 30 euros par kilo, c'est également tombé à l'eau.
L'aspartame est un édulcorant de synthèse. Cette poudre blanche inodore et peu calorique a un pouvoir sucrant, environ 200 fois supérieur à celui du sucre. Il est utilisé comme additif alimentaire dans les boissons, desserts, confiseries, chewing-gums et produits dits « light ».

Mais certains nutritionnistes se posent des questions sur les effets à long terme de l'aspartame, qu'on trouve notamment dans le Coca-Cola Light et Zero. L'aspartame agirait comme un leurre sur le cerveau qui enregistre la saveur sucrée mais pas les calories.

Ainsi, cette inquiétude se propage aux Etats-Unis au point de faire reculer les ventes du Coca Light de 3%. Du côté de la firme, tout est mis en œuvre pour rassurer les consommateurs. Sur le même système que Nutella, Coca Cola fait appel à ses propres nutritionnistes...
Difficile de s'y retrouver dans toutes ces batailles. Les enjeux économiques et politiques sont juxtaposés. Un seul conseil : privilégiez les produits issus de l'agriculture biologique.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Cuisine

TROUVER UNE RECETTE

Ex: fromage, pâte, poulet...

Recherche

Jouez & gagnez !

DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    Menu de Noël : 25 recettes d'apéritif ...
  2. 5.
    Pâtisserie : 65 recettes faciles pour ...
  3. 6.
    20 recettes festives pour un réveillon ...
  4. 7.
    30 plats de viande festifs qui changent ...
  5. 8.
    Les 15 spécialités les plus gourmandes ...
  6. 9.
    Régime détox : 30 aliments à moins de ...
  7. 10.
    20 recettes aux légumes pour ...

Zoom sur
logAudience