• Psycho
  • Mon travail

Bien gérer son retour au travail

Article par Karin DANJAUME , le 28/11/2005 à 15h56 , modifié le 30/05/2008 à 14h59 0 commentaire

Revenir au travail après les vacances de Noël, c'est un peu comme un nouveau départ. On prend de bonnes résolutions et on repart pour une année. Pourtant certains appréhendent ce moment plus que d'autres. Petit guide survie à l'usage de ceux qui veulent réussir leur reprise.

Vous avez passé 15 jours de vacances de rêve, vous revenez avec une mine superbe, la tête vidée et l'esprit reposé. Pourtant, vous sentez poindre comme une angoisse rien qu'en pensant à votre bureau. Autant vous le dire tout de suite : vous ne parviendrez pas à conserver l'état d'esprit "cool" que vous aviez. Parions qu'au bout de deux jours vous serez repris dans la spirale infernale. Pénible mais inévitable. Bonne nouvelle quand même : il est possible de gérer ce stress.



Je prends des bonnes résolutions

... Enfin au moins une : ranger son bureau, arrêter de fumer ou respecter son planning. Inutile de vouloir devenir une sorte de perfection ambulante. Pour atteindre des objectifs, ils doivent être réalistes. Ne vous noyez pas sous les défis en tout genre, commencez par prendre des décisions que vous êtes assuré de pouvoir tenir (je réponds à mes mails tous les jours). Si vous y parvenez, cela vous donnera confiance pour passer à la phase suivante (je réponds à mes mails ET je classe mes papiers).




J'apprends à gérer mes priorités

Un dossier à rendre pour avant-hier ? La crèche qui vous appelle pour vous prévenir que le petit est malade ? Si les sollicitations sont nombreuses, elles ne sont pas toutes cruciales. Listez ce que vous avez à faire et établissez des priorités entre l'urgent et ce qui peut attendre. Cherchez bien, il y a toujours des choses qui peuvent attendre. Et si ce n'est pas le cas, apprenez à dire "non".



Je résiste à la pression ambiante 

Il est facile d'être débordé pour un rien et de se laisser envahir par le stress. Quand vous sentez l'angoisse monter, isolez-vous et respirez un bon coup. Analysez la situation le plus calmement possible. En prenant du recul, les événements perdent leur aspect "dramatique", on relativise. Si vous êtes du genre "pile électrique", limitez les excitants en évitant, par exemple, de boire douze cafés à la machine... Le sport est aussi un excellent moyen de se vider la tête.


Je reste motivée

Votre boulot vous ennuie ? Vous avez eu une année difficile ? Parlez-en autour de vous, demandez conseil. Pesez le pour et le contre et si la situation vous paraît insupportable, dites-vous que rien n'est insoluble. La seule règle à respecter est de ne prendre aucune décision sur un coup de tête ou en état de crise.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience