Témoignages : "J'ai déclaré la guerre à mes TOC..."

Article par Clémence ORCEL , le 09/10/2009 à 18h00 , modifié le 11/10/2009 à 18h48 0 commentaire

Clémentine et Aude ont souffert des TOC pendant des années, jusqu'au jour où elles ont décidé de leur dire "stop" et de tout faire pour s'en débarrasser. Témoignages.


Clémentine, 19 ans, étudiante

"J'ai eu mes premiers tocs vers l'âge de 15 ans. Ouvrir et fermer les portes à répétition, dans la rue, monter et descendre des trottoirs tous les cinq pas, ranger mes affaires, les déplacer pour finalement les remettre à leur place d'origine. Un enfer ! Pendant deux ans, ma vie, ça a été ça : des TOC à ne plus savoir qu'en faire.
A 17 ans, j'ai rencontré un garçon qui m'a donné l'envie de m'en sortir, d'avoir une vie normale, de profiter chaque jour plutôt que de subir. Grâce aux médicaments, à la thérapie, aux groupes de soutien, je me suis peu à peu séparée de mes TOC, les uns après les autres. Aujourd'hui, il me reste quelques obsessions, mais les rituels ont tous disparus. J'ai l'impression de vivre, enfin ! "


Aude, 31 ans, vendeuse

"Je suis trichotillomane depuis des années. Je m'arrache les cils et les cheveux lorsque je suis trop stressée et angoissée. Ca me fait du bien, je suis plus relax, plus sereine, mais je me rends bien compte que ce n'est pas normal. Pendant les périodes difficiles, je suis obligée de porter un bandana tellement je fais des dégâts !
Les gens autour de moi ne comprennent pas, ils me disent que je me gâche, j'entends encore ma mère me dire "C'est tellement dommage, tu es si jolie ! ". J'ai décidé d'agir, non pas pour eux, mais pour moi ! J'ai commencé une thérapie, qui j'espère, portera ses fruits..."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience