Se débarrasser d'une collègue-boulet : mode d'emploi

Article par Fleur AGNEW , le 24/09/2009 à 18h08 , modifié le 13/01/2015 à 16h56 0 commentaire

Loin de nous l'idée de vous encourager à pratiquer le harcèlement moral pour vous dépatouiller de votre binôme qui empoisonne votre quotidien professionnel. Ouf ! Il existe d'autres solutions !

La situation : vous passez plus de la moitié de votre temps avec cette personne qui au choix : vous raconte ses malheurs à longueur de journée et vous empêche de travailler, vous pique vos dossiers et vos idées pour se faire mousser auprès de votre direction, vous met des bâtons dans les roues sur la route d'une promotion. Bref, cette collègue ne vous veut pas du bien mais vous ne pouvez pas la faire disparaître d'un coup de baguette magique. Quoique...
 
La méthode douce : apprenez à être distante et polie. Commencez en ne lui laissant pas la possibilité d'intervenir dans votre vie privée : passez vos coups de fil perso lorsqu'elle n'est pas là et ne lui racontez rien afin qu'elle ne puisse pas avoir d'emprise sur vous. Lorsqu'elle se lancera dans le récit détaillé de sa vie intime, dites-lui en souriant mais fermement que vous n'avez pas le temps de l'écouter. Cela devrait la calmer.
Echangez avec elle des mails pros en mettant en copie vos supérieurs afin qu'ils sachent qui est à l'origine de quelle idée et qui fait quoi entre vous deux. Elle ne pourra plus s'approprier vos bons points ni vous faire porter le chapeau en cas d'erreur de sa part.
Surtout, évitez de déjeuner avec elle et ne la retrouvez pas à la machine à café. Elle finira par comprendre que vous avez changé de méthode de travail et d'approche la concernant.
 
La méthode forte : vous ne pouvez vraiment plus la supporter et vous avez la certitude qu'elle vous empêche de progresser ? Soyez maligne et récoltez les preuves de sa malveillance : conservez précieusement les mails qui peuvent lui porter préjudice, débrouillez-vous pour que d'autres salariés entendent les remarques désagréables qu'elle vous fait, etc. Avec un tel dossier en main, prenez rendez-vous avec votre supérieur et le service des RH pour leur expliquer la situation. C'est à eux de prendre le relais !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience