Relations fusionnelles mère/fille : attention danger !

Article par Clémence ORCEL , le 21/10/2009 à 12h00 0 commentaire

Considérer sa mère comme sa plus fidèle confidente, sa meilleure amie, cela peut paraître idyllique. Mais peut-on vraiment s'épanouir dans une telle relation ? Est-elle toujours la première personne vers qui se tourner ?


Train-train quotidien, études, boulot, mode, complexes, amour, sexe : les couples mère/fille les plus fusionnels abordent tous les sujets. Finies les conversations-minute du style "Tu as fini tes devoirs ? " ou "Tu me feras le plaisir de ranger ta chambre ! ". Lorsque qu'une mère et sa fille entretiennent une relation de copinage, cela donne plutôt "Tu me prêtes ton nouveau jean ? " ou "Maman, je t'ai envoyé cinq SMS pendant mon date avec Luc, pourquoi tu ne m'as pas répondu ?! ".
Voilà la version édulcorée, mais cette complicité va parfois beaucoup plus loin : lorsque les intéressées choisissent de tout se confier, des choses les plus banales aux détails les plus intimes.

Généralement, les adolescentes ont tendance à se confier à leur petit copain ou à leur meilleure amie. Des jeunes gens de leur génération, de leur âge, qui évoluent dans le même milieu et du coup, se comprennent facilement. Mais les duos mère/fille dérogent à la règle. Malgré la différence d'âge, l'écart de génération et de maturité, ces couples peu banals arrivent à entretenir une relation fusionnelle. Mais à force de trop s'impliquer, certaines mères mettent en péril l'épanouissement de leur progéniture.

En cas de pépin, de chagrin d'amour ou de crise existentielle, c'est donc vers leur maman que ces jeunes filles se tournent. Leurs mères jouent alors le rôle de confidente, de complice et sont toujours prêtes à les écouter, à les conseiller. Mais ce comportement est-il vraiment sain ? Une mère peut-elle faire preuve d'objectivité lorsqu'il s'agit de son enfant, est-elle en mesure de lui donner les meilleurs conseils ? Garder une certaine distance ne serait-il pas préférable afin de conserver une vie privée ?

Avoir une mère omniprésente, ce n'est pas toujours facile à gérer. Une jeune fille a besoin de son jardin secret, de faire ses propres choix pour s'épanouir et se construire une identité propre. Les relations fusionnelles comportent donc des risques et vivre et agir dans l'ombre de sa mère n'est pas recommandé. Tout est une question de limites, de nuances.
Etre proche de sa mère, c'est évidemment conseillé. Mais ne pas pouvoir se passer d'elle et toujours s'en remettre à son avis revient à marcher dans ses pas. Or, pour devenir une femme, une jeune fille a besoin d'emprunter son propre chemin...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience