Parents séparés : pour Noël, organisez-vous !

Article par Marine CHASSANG , le 02/12/2009 à 15h43 , modifié le 02/12/2009 à 16h54 0 commentaire

Les fêtes de Noël, ça s'organise, et ce, quelles que soient les circonstances. L'important est de veiller à ce que vos enfants puissent, en ces jours de fêtes, profiter autant de vous que de leur père.

Les fêtes de Noël, ça s'organise, et ce, quelles que soient les circonstances. L'important est de veiller à ce que vos enfants puissent, en ces jours de fêtes, profiter autant de vous que de leur père. L'idéal : le réveillon chez l'un et le jour de Noël chez l'autre. Et si les circonstances géographiques ne sont pas des plus idéales, essayez d'alterner : une année chez Papa, une année chez Maman !  Ainsi, les petits ne garderont pas de souvenirs de Noëls passés pour la plus grande majorité chez l'un seul d'entre vous deux.
 
Mais si votre enfant est en âge de prendre une décision seul, laissez le choisir où et avec qui il souhaite passer son réveillon. Ne soyez pas vexée s'il préfère aller chez votre ancien compagnon : s'il partage votre quotidien et ne voit que très rarement son père, il aura peut-être envie de profiter de sa présence ce jour ou simplement même de changer d'air. Ne voyez en cela rien de personnel ! L'année prochaine vous sera sûrement réservée.
 
Côté cadeaux
Qui dit Noël, dit forcément cadeaux. Et là aussi, il faut s'organiser ! Si vous le pouvez, mettez vous d'accord avec le papa sur le choix des cadeaux. Mieux encore, des cadeaux communs. Vos bambins seront d'autant plus ravis de savoir qu'avec son papa, dont vous êtes séparée, vous avez su trouver un terrain d'entente, et que vous vous soyez concertés pour leur faire plaisir.

A éviter : les interrogatoires. Au lendemain du réveillon, votre tout-petit rentre les bras chargés de cadeaux. Alors même si vous mourrez d'envie de savoir ce que sa grand-mère paternelle lui a offert, ne faites pas de comparaison et ne lui demandez pas s'il a préféré les présents de votre ex-belle famille ou bien de la vôtre ! Ce n'est pas une compétition. Et ce qui compte à Noël, ce n'est pas de décorer le sapin, ni de déballer une tonne de paquets aussi gros les uns que les autres, mais c'est d'être tous réunis.
 
Noël est aussi l'occasion de gâter ses proches. Vous, vous vous retrouvez seule avec votre progéniture. Demain, elle sera avec son papa. Mais attention ! Ce n'est pas une raison pour la couvrir davantage de cadeaux, dans l'unique but de pallier le manque du à l'absence de son père. Car même si cela peut faire plaisir à un jeune enfant de recevoir une multitude de cadeaux, ceci n'est pas l'aider, et lui pourrait penser que vous avez quelque chose à vous faire pardonner. Alors que ce n'est pas le cas.

Et si le regard attendri, votre tout-petit vous demande pour unique cadeau, que vous vous rabibochiez avec son papa pour que vous puissiez fonder, comme avant, une véritable famille, expliquez lui avec de simples mots que les histoires d'adultes ne sont pas toujours si simples. Cette séparation ne change rien à l'amour que vous ressentez tous les deux pour lui, il doit le savoir... 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience