Mère et fille : un duo de choc

Article par Clémence ORCEL , le 21/10/2009 à 12h00 0 commentaire

Décidemment, certaines mères n'arrivent pas à se passer de leurs filles et vice-versa ! Corinne, Alice, Gaëlle et Romane nous parlent de leur quotidien et des expériences partagées à deux...


Corinne, 46 ans : "Je travaille avec ma fille"


"J'ai 46 ans, ma fille en a 23 et nous sommes extrêmement proches. C'est ma seule fille, mon premier enfant et je partage énormément de choses avec elle. C'est comme ça depuis toujours. Lorsqu'elle était ado, elle me racontait déjà tout. J'étais au courant des moindres péripéties de sa vie amoureuse, de toutes les anecdotes du lycée, etc. Depuis deux ans, elle travaille avec moi, dans mon agence de voyage. Mon mari et mes fils étaient contre cette idée. Ils trouvaient qu'on poussait notre complicité trop loin et que les relations hiérarchiques allaient tout gâcher. Pourtant, tout se passe bien, nous sommes plus proches que jamais ! Même son petit ami est ravi de la situation. Je sais que les gens ont tendance à critiquer les relations fusionnelles entre mères et filles, mais je ne suis pas de leur avis. Ma fille, c'est ce que j'ai de plus précieux au monde. C'est donc normal que je veuille rester proche d'elle !"

Alice, 17 ans : "Nous cultivons notre ressemblance !"

"Ma mère et moi avons pile vingt ans d'écart et nous nous ressemblons comme deux gouttes d'eau. Du coup, on adore cultiver notre ressemblance. Au point que nous partageons toutes nos fringues, nous avons la même coupe de cheveux, les mêmes attitudes. Par exemple, nous avons le même tic : dès que nous sommes stressées, nous tournicotons nos cheveux. Tous nos proches nous font des remarques sur notre ressemblance. Je suis fière d'être comparée à ma mère qui est une très belle femme et, de son côté, elle adore entendre qu'elle fait jeune. Bien sûr, certaines personnes nous critiquent, se moquent de nous et de notre relation. Mais même si je me sens proche de ma mère et qu'elle est ma meilleure amie, elle reste avant tout ma mère. Je ne l'oublie pas, contrairement à ce que pensent certains... Et après tout, aimer sa maman, c'est naturel !"

Gaëlle, 35 ans : "Je partage la même passion que ma fille"

"Ma fille Sara a 16 ans. Cela fait environ dix ans qu'elle est tombée amoureuse de la danse (classique, puis moderne). Au début, j'étais très réticente à ce qu'elle la pratique à haute dose, j'avais peur qu'elle se blesse car elle avait déjà eu des problèmes de santé. Finalement, je suis moi aussi tombée dedans ! Pendant neuf ans, j'ai assisté à tous ses cours, je l'ai encouragée, jusqu'à m'y mettre moi aussi. Petit à petit, ça nous a rapprochées, jusqu'à nous rendre inséparables. Aujourd'hui, nous dansons toujours pour notre plaisir, mais ce ne sont plus nos seuls moments de complicité. Maintenant que ma fille est une adolescente, je peux partager encore plus de choses avec elle et j'adore ça. Je tiens à profiter à 200 % de ces années avant qu'elle ne quitte la maison. Rien que de penser que ce jour arrivera, ça me brise le cœur !"

Romane, 21 ans : "Mes plus beaux voyages avec ma mère"

"Avec ma mère, nous avons la même passion : les voyages. Deux fois par an, nous partons toutes les deux, pour des destinations plus ou moins lointaines. Une, deux, trois semaines passées en tête à tête. Lorsque je raconte ça à mes copines, elles prennent un air ébahi, comme si partir en vacances avec sa mère était un crime ! Pourtant, c'est avec elle que j'ai passé mes meilleurs moments. De ces voyages, je garde des souvenirs merveilleux. Ado, j'étais déjà très proche de ma mère et nous faisions presque tout ensemble. Aujourd'hui, je n'habite plus à la maison, je suis partie faire des études dans une autre ville et la séparation est difficile. Du coup, partir en voyage avec elle me permet de combler un peu ce manque. Je n'ai pas honte de dire que j'aime infiniment ma mère, pourquoi le devrais-je ?"

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience