• Psycho
  • Me connaître

Dossier : Savoir dire non


Avec votre meilleure amie

Article le 31/01/2006 à 16h50 , modifié le 31/01/2006 à 16h51 0 commentaire

"Ma copine Jennifer est totalement déprimée. Elle n'arrête pas de me téléphoner pour me raconter ses déboires et s'incruste chez moi un soir sur deux pour pleurer sur mon canapé. Elle m'étouffe totalement, je n'en peux plus !"

C'est délicat de laisser une amie plongée dans une détresse affective. Mais vous n'êtes pas Mère Teresa, ni sa psy donc il va falloir réagir.
D'abord apprenez à éteindre votre portable. C'est dur au début mais après ça vient tout seul. Comme cela, votre copine ne monopolisera plus votre ligne. Surtout le lendemain lorsqu'elle va vous rappeler (parce qu'elle le fera !), ne vous justifiez pas sur le fait que vous n'avez pas répondu la veille. C'est votre droit le plus strict.
Si le message ne passe pas, soyez honnête avec elle en ayez une vraie discussion. Expliquez-lui que vous êtes fatiguée en ce moment (stress au travail, soucis personnels familiaux) et que vous avez besoin de vous ressourcer. Dites-lui que vous êtes son amie mais que vous avez la sensation que voir quelqu'un (un psy ?) l'aiderait sans doute plus que vous : "parfois cela fait du bien de sortir de son cercle habituel, je manque de recul sur la question et j'ai l'impression de ne pas t'aider beaucoup."
Les amis, c'est fait pour ça aussi. Etre capable de se dire les choses. Si elle tient à vous, elle comprendra et respectera votre sphère intime.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience