• Psycho
  • Me connaître

Pourquoi reproduit-on toujours les mêmes erreurs ?

Article par Karin DANJAUME , le 05/12/2005 à 16h05 , modifié le 05/05/2006 à 16h35 0 commentaire

Qui n'a jamais eu l'impression de toujours se mettre dans des situations d'échec ? De ne pas parvenir "à s'en sortir" ? De toujours retomber dans les mêmes schémas de vie négatifs ? Oubliez le destin, ces comportements sont en relation directe avec notre histoire. Et on peut les stopper.

Pourquoi tombe-t-on toujours amoureux de la "mauvaise personne" ? Pourquoi, au moment de franchir une étape décisive dans notre vie professionnelle, connaissons-nous un échec retentissant ? Tout le monde connaît cette sensation de reproduire systématiquement les mêmes erreurs. Qui n'a jamais eu l'impression de ne pas avancer, de s'embourber, de "ne pas arriver à se sortir de..." ? Des situations qui peuvent avoir des conséquences plus ou moins importantes sur notre vie, jusqu'à nous la gâcher.

Pourquoi n'arrivons-nous pas à nous sortir de ces schémas ? "La répétition des scénarios négatifs est souvent liée à des troubles de la personnalité. On est pris au piège dans un schéma cognitif et on répète les mêmes erreurs de façon systématique" explique Jean Cottraux, psychiatre*.

* Psychiatre, professeur à l'université Lyon 1, dirige l'unité de traitement de l'anxiété de l'Hôpital neurologique de Lyon. Membre fondateur de l'Académie de thérapie cognitive à Philadelphie.
Auteur de "La répétition des scénarios de vie", éd. Odile Jacob
 


Système de défense

Ce qui est appelé "trouble de la personnalité", dans ce cas précis, correspond à la mise en place d'une sorte de système de défense. La source de ce comportement est une réaction à un événement passé (traumatique, violent...), une conception de la vie qui a pu se révéler utile à un moment précis (ex : adopter une attitude défensive en temps de guerre, qui ne sert plus à rien après mais que l'on continue à avoir). Cela peut aussi être lié au caractère, à l'histoire familiale et à la culture personnelle de chacun. Quelle que soit la raison, le dénominateur commun est généralement une expérience négative.

En réaction, nous adoptons alors un comportement censé nous protéger, à l'avenir, d'une expérience similaire. Sans en avoir conscience, ce système peut s'avérer être notre pire ennemi. Face à une situation nouvelle, on met en place notre petite stratégie en se disant que, cette fois-ci, ce sera différent. Mais il suffit d'un micro-événement comme une réflexion ou une personne qui change d'attitude à notre égard et nous perdons pied alors que nous pensions maîtriser la situation. La raison ? Dans ces moments, qui sont liés à des périodes de fragilité et de doute, notre évaluation de la réalité n'est pas forcément la bonne : ce que l'on analyse d'une situation n'est pas forcément la situation en elle-même, mais plutôt l'interprétation que nous en faisons.



Prise de conscience

Comment, alors, se sortir de ces schémas à répétition ? Prendre du recul sur la situation et l'analyser le plus objectivement possible peut nous aider. La première étape consiste en une prise conscience. Jean Cottraux compare ces schémas de répétition à des scénarii : "J'ai eu l'idée de faire ce parallèle car mes patients me disaient souvent 'Ma vie, c'est comme Dallas...'. Mais finalement, le nombre de scénarii est limité et on ressert toujours la même histoire avec les mêmes mécanismes. Pour sortir du scénario, il faut être capable de prendre de la distance par rapport ce que nous sommes en train de vivre. A partir de là, on peut voir si il y a vraiment un problème et quel est-il." Ensuite, à vous de déterminer si ce problème a un impact sur la qualité de votre vie. Avez-vous vraiment envie de changer ? De vous débarrasser de ce problème récurrent ?

Cette prise de conscience peut être suffisante pour stopper le phénomène mais pas toujours. Dans ce cas, on peut suivre une thérapie cognitive ou psychanalytique pour déconstruire le scénario et le réécrire. Les solutions existent, il suffit de garder à l'esprit que chacun peut influencer le cours de sa vie au lieu de la subir.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience