• Psycho
  • Me connaître

Doit-on toujours dire ce que l'on pense ?

Article par Karin DANJAUME , le 01/02/2006 à 09h54 , modifié le 13/11/2006 à 09h31 5 commentaires

Vaut-il mieux garder ses pensées, opinions, critiques pour soi ou les exprimer franchement ? S'il n'est pas toujours facile de dire ce que l'on a sur le cœur, sachez pourtant que ce n'est pas "mission impossible"...

Avouer à sa meilleure amie que sa coupe de cheveux est ratée ? Dire à son compagnon qu'il nous étouffe ? Expliquer à son collègue qu'on le trouve manipulateur ? De la remarque anodine à la franche critique, exprimer ce que l'on a sur le cœur n'est pas toujours facile.

Pourtant, l'ambiguïté n'a pas lieu d'être : dire ce que l'on pense est nécessaire. Le positionnement de Frédéric Fanget*, thérapeute et spécialiste des techniques d'affirmation de soi à Lyon, est très clair : "Il s'agit de dire ce que l'on ressent, peu importe le domaine (famille, amitié, travail, couple). L'important est la nuance : on ne dit pas la même chose à tout le monde et surtout pas de la même façon."

La nécessité de parler peut s'avérer vitale car tout garder en soi peut rapidement devenir une souffrance. "Quand on ne dit pas les choses, on retourne l'agressivité contre soi. C'est assez typique des cas de boulimie, par exemple" explique le Dr Fanget. Ne pas être capable de dire les choses traduit généralement une peur de se confronter au regard que les autres portent sur soi.

* Auteur de :
Oser - Thérapie de la confiance en soi
Affirmez-vous - Pour mieux vivre avec les autres
Editions Odile Jacob
 



Rester constructif

Reste la difficulté à exprimer une critique sans agresser son interlocuteur. Car dans le fond, quelles sont les raisons qui nous poussent à parler ? Se libérer ? Manipuler l'autre ? L'accabler ? Le changer ? En général, on agit pour se libérer. Ce qui va faire la différence, c'est la façon de le faire : avec beaucoup d'affirmation de soi, d'élégance et de respect. "Au moment de dire les choses à une personne, il faut se soucier de ce que celle-ci peut entendre. Cela dépend de la personnalité de chacun. Il ne faut pas décider arbitrairement de ce que l'autre peut ou ne peut pas affronter."

Dans la pratique, cela signifie commencer par dire les choses les plus "faciles" à entendre avant de s'attaquer aux éventuels problèmes plus "sérieux". Il faut tâter le terrain, par petites touches avec des formules du type : "Il y a quelque chose qui me gêne. C'est mon problème mais je préfère t'en parler parce que cela te concerne également et que cela me dérange."

Il faut être positif et constructif en expliquant à l'autre que l'on ne reporte pas la faute sur lui mais que l'on essaye d'améliorer une situation. Y aller de façon progressive permet de déceler la teneur des échanges que l'on peut avoir avec cette personne.



Trouver son juste équilibre

Mais si l'on n'arrive pas à se faire entendre ? Il est alors nécessaire de se poser la question suivante : ai-je vraiment besoin de dire tout ce que je pense à cette personne ? Lorsque la communication ne passe pas, les échanges peuvent être limités sans nécessairement être rompus. Il s'agit de "réajuster" son mode relationnel. Il est possible de le faire en évitant la rupture qui est un cas extrême, notamment dans les cas de conflits familiaux.

Si vraiment le besoin de "dire" est trop fort et qu'on ne sait pas comment s'y prendre, il y a toujours la possibilité de se faire aider par un thérapeute. Dire les choses de façon efficace et sans excès n'est pas inné mais, fort heureusement, peut s'apprendre.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • lalouche57, le 09/10/2011 à 14h39 : En voila un article intéressent. Dire la vérité de façon réfléchie est important car c'est une façon d'imposer son point de vue et sa personnalité. Mais attention aussi à la personne à qui on le dit, certaines sont très fragiles et n'ont pas la capacité d'entendre la vérité. Mais je voudrais insister sur un point qui n'a pas été dit: parfois parler n'est pas nécessaire et dans ce cas les gestes sont là en renforts. Il peut arriver que des gestes ou qu'une simple présence silencieuse à nos coté puisse être plus importante que des mots.
  • rabou, le 06/08/2011 à 19h42 : Souvent on me dit'surtout dis a personne que tu ma vu",ba comment je fait pour le dire a personne,j'ai jamais compri,puisqu'il ya personne a qui le dire,voila ctout
  • Zahia.badaoui, le 10/11/2008 à 20h29 : à chaque fois que j'essaie de dire ce que je pense à mon fiançé il se façhe et ça devient infernal et jai peur de le perdre avec ma façon de s'y prendre avec lui je vous pris de bien m'aider et merçi.
  • Yolande, le 26/10/2008 à 18h28 : Je pense que toute vérité n'est pas bonne à dire et pourtant la franchise paye plus souvent que le silence. Chacun doit savoir juger si c'est "disale" ou pas.
  • Magali, le 18/09/2008 à 19h37 : Nous vivons dans un monde d'hypocrites et de requins, je suis le genre de personnes à dire tout ce que je pense qu'on aime ou qu'on n'aime pas!!! mais lorsque l'on est comme moi, il faut être consciente des consequences que cela peut avoir: perte d'un emploi, perte d'un ou une ami (e)... mais je pars du principe que si on ne me parle plus parce que j'ai eu l'honneteté de dire ce que je pensais c'Est que la personne ne devait pas être mon ami, et si côté professionnel je perd mon emploi parce que j'ai osé dire ce que je pensais sans avoir rien à me reprocher et en etant toujours resté poli et respectueuse alors c'est que je n'avais rien a faire à cette place... De cette facon la, je me sens toujours bien dans mes pompes, je suis fidèle a moi meme et je peux toujours marcher la tête haute!!! Bonne journée PS: j'aimerai bien que plus de personnes osent dire ce qu'ils pensent!!!


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience