• Psycho
  • Me connaître

L'amitié perverse

Article le 17/02/2006 à 11h02 , modifié le 17/02/2006 à 11h03 0 commentaire

Juliette, 49 ans
"Cela concerne la meilleure amie de mon mari qu'il connaissait avant de me rencontrer. Nous sommes à notre tour devenues amies. Cette amitié s'est avérée toxique pour moi à la mort d'un de nos amis proches puisqu'elle a pris la place de ce dernier dans l'esprit de mon époux. Nous faisions un peu ménage à trois tant elle était présente dans notre vie. J'avais l'impression que plus aucune intimité n'existait dans notre couple surtout que nous avions des difficultés et qu'elle avait connaissance de tous nos faits et gestes.

A cause d'une petite fâcherie, mon mari a fini par se brouiller avec elle. Pour renouer avec lui, elle a décidé de se manifester lors du décès de mon père. Elle m'a écrit une lettre de condoléances six semaines après la mort de celui-ci. La lettre est arrivée le jour de la fête de mon mari... tout un symbole ! Plus qu'à moi, c'est à lui qu'elle était destinée. Je n'ai pas apprécié et j'ai décidé de ne plus la voir

Nous avons ensuite fêté les 50 ans de mon mari. Difficile dans ses conditions d'éviter cette femme (ils étaient réconciliés entre temps). Nous ne nous sommes pas parlées à ce moment-là. J'ai seulement accepté de la revoir récemment car il est quand même difficile de rester fâchée alors que mon conjoint continue à entretenir cette amitié. Mais les choses ont changé pour moi : je me tiens à distance et je ne lui livre plus de confidences qui, je le sais, seront répétées ensuite.

Conclusion : une amie intime ne peut l'être que d'une seule personne dans un couple sinon cela tourne à la perversion."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience