• Psycho
  • Me connaître

L'amitié exclusive

Article le 17/02/2006 à 11h03 , modifié le 03/03/2009 à 18h52 0 commentaire

Lila, 28 ans
"J'ai été très longtemps "collée" à ma meilleure amie de jeunesse. Le genre d'amitié entre filles très fusionnelle : nous étions souvent ensemble, nous nous téléphonions tous les jours, nous connaissions tout de nos vies respectives...

Au bout d'un certain nombre d'années, cette amitié est devenue pesante pour moi. Cette amie était capable du meilleur comme du pire : partager des moments d'une incroyable drôlerie et devenir la pire rabat-joie qui soit. Elle était capable de "foutre en l'air" une soirée en décidant au dernier moment de ne pas venir ou en se montrant désagréable avec tout le monde.

Petit à petit, j'ai eu l'impression qu'elle traçait comme un cercle infranchissable autour de moi : les gens que nous rencontrions m'appréciaient mais avaient plus de mal avec elle. Je me suis aperçue que cela m'isolait et que peut-être cela me faisait rater des opportunités de rencontres. J'en ai eu assez de ses humeurs et j'ai décidé de mettre de la distance entre nous. Ca a été assez brutal et elle n'a pas compris mon attitude, elle m'en a beaucoup voulu. Mais pour moi, c'était presque une question de survie : j'avais besoin de me retrouver moi-même et de "faire les comptes" sur ce qu'elle m'apportait vraiment par rapport à l'énergie que je déployais pour entretenir cette amitié. Cela me fait penser à un vieux couple !

Cette rupture a été bénéfique pour moi, beaucoup de choses positives sont arrivées ensuite. Aujourd'hui, nous nous voyons encore mais de manière épisodique. Nous avons des souvenirs formidables ensemble mais cela ne suffit pas toujours à conserver une amitié intacte ."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience