L'amitié compliquée

Marguerite, 35 ans
"C'est une amie que j'ai connue quand tout allait bien pour elle. Puis elle a perdu son travail, a eu de graves problèmes financiers, des soucis familiaux... J'ai essayé de lui rendre service, de lui proposer des sorties pour lui changer des idées, de penser à elle quand j'avais des bons plans. Malgré tout, elle s'isolait d'elle-même en s'apitoyant sur son sort d'une façon malsaine ("toi, tu as encore les moyens de faire ça, mais pas moi, donc je suis obligée de décliner cette soirée").

Petit à petit, elle a fini par s'isoler totalement de notre cercle d'amis communs. J'ai ralenti le rythme de mes appels, et puis récemment, j'ai profité de la période des vœux pour la recontacter. Comme par hasard, elle m'a répondu en me disant qu'elle avait tenté de me joindre la semaine précédente, mais a préféré ne pas me laisser de message. Depuis, cela fait deux fois que nous programmons une rencontre, et qu'elle annule pour des raisons qui n'en sont pas vraiment.

J'en ai pris mon parti, mais je me suis fait la réflexion qu'il faut vraiment être bien dans sa tête pour pouvoir entretenir ce genre de relation. La balle est dans son camp, je n'insisterai pas pour entretenir une amitié qui n'en est plus vraiment une à ce stade."

- le 17/02/2006 - 11h02

 
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
L'amitié compliquée : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
logAudience