Les crises existentielles, nécessaires pour avancer

Des périodes de doutes et de remises en question jalonnent notre vie, de l'adolescence à la retraite. Toutes sont salutaires à condition toutefois de ne pas sombrer dans la déprime.

Femme qui réfléchit
Un adolescent rebelle qui envoie balader ses parents, une femme de 30 ans qui s'interroge sur son avenir, un quarantenaire qui décide de prendre une année sabbatique... La vie est souvent le théâtre de crises existentielles. Elles se caractérisent par des questionnements sur soi et sur la vie.

C'est aussi le moment de se comparer aux autres : où en sont-ils par rapport à moi ? Elles ont généralement lieu lors d'un passage d'une décennie à une autre : à la trentaine, à la quarantaine... Leur durée est variable, tout comme leur intensité.

Les hommes et les femmes sont touchés de manière différente par ces crises. Un homme se sentira peu concerné par la trentaine alors qu'à la quarantaine, il connaîtra une période de remise en question plus importante. Pour d'autres encore, ces doutes sont quasi-inexistants en raison d'une forte confiance en eux. Mais les crises apparaissent parfois sans crier gare en raison d'un événement familial : naissance, accident, décès...

Ces périodes de doutes sont pourtant nécessaires. Elles permettent d'avancer, de faire le point sur sa vie, sur les erreurs passées et sur le cap à donner à son existence. Si toutes sont profitables, elles nécessitent tout de même d'être vigilants. En effet, mal vécues, elles peuvent occasionner des déprimes, des troubles du comportement et des conduites à risque même à 60 ans.

Quelles sont les différentes crises qui ponctuent notre existence ? A quoi les reconnaît-on ? Est-il possible de s'y soustraire et comment reprendre confiance en soi après une longue période de doutes ? Explications.
Caroline RABOURDIN - le 13/10/2009 - 10h52
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
Les crises existentielles, nécessaires pour avancer : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
  • Credits photo :
  • abacapress-
  • Getty images-
  • Cipeimages-
  • TF1-
  • LCI-
  • e-TF1-
  • Plurielles-
  • Jupiter Images
logAudience