Le parents : à l'origine des complexes

Article par Caroline RABOURDIN , le 14/08/2009 à 21h14 , modifié le 14/08/2009 à 21h33 0 commentaire

Les complexes trouvent leur origine dans l'enfance. Sans le savoir, les parents influencent leur bambin au quotidien par des phrases parfois assassines.

A vous entendre, vous êtes toujours "trop ceci" ou "pas assez cela". Pas de doute, vous êtes complexée. La faute à qui ? A vos parents et à l'éducation que vous avez reçue. Fragilisée par des paroles blessantes pendant l'enfance, vous développez des complexes sur votre physique ou sur vos capacités à l'adolescence ou à l'âge adulte.
 
Des phrases comme "tu n'as pas un peu grossie ?" ou "personne ne voudra de toi comme femme, tu ne sais rien faire de tes dix doigts" prononcées par des parents, marquent souvent à vie. Pas étonnant alors que la confiance en soi et l'amour propre en prennent un coup. Si la victime a une forte estime d'elle-même, elle ne se laissera pas troubler. Sinon, ces paroles déclencheront un complexe. En effet, complexe et mauvaise estime de soi sont intimement liés et l'un ne va pas sans l'autre.
 
Certains parents reprochent parfois à leur enfant de ne pas savoir faire telle chose alors que ses copains y arrivent. L'image qu'il a de lui n'est alors jamais assez satisfaisante pour sa famille et petit à petit, il perd l'estime de lui-même. En grandissant, il reproduit le modèle parental et ne doute de ses propres capacités jusqu'à en faire une obsession.
 
Les complexes peuvent aussi être provoqués par des moqueries d'enfants à l'école primaire ou au collège. Lunettes et nom de famille sont souvent sujets à des railleries.
 
A l'adolescence, nombreuses sont les jeunes filles à se lancer dans des régimes en feuilletant les pages des magazines féminins. Leur objectif étant de ressembler à ce qu'elles voient dans les médias : des femmes belles et parfaites. 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience