La honte, qu'est-ce que c'est réellement ?

Article par Clémence ORCEL , le 27/07/2009 à 15h19 , modifié le 27/07/2009 à 15h59 0 commentaire

La honte, on l'a toutes expérimentée, à des degrés variés. Mais d'où vient-elle, comment peut-on l'expliquer, comment l'éviter ? Naoual Hammoudi, psychologue clinicienne et psychothérapeute, éclaire notre lanterne...

Est-ce normal d'éprouver de la honte dans certaines situations ?
Oui, bien sûr, il peut arriver que l'on se sente gêné. Ce malaise, en général, est sous-jacent à des angoisses cachées qu'on ne s'avoue pas consciemment et que l'on affecte à l'autre ou à une situation. Cette honte peut révéler une non-acceptation de soi.

Comment se remettre d'une telle situation ?
Il faut absolument se parler à soi-même en se rassurant, tourner la situation en autodérision, ne pas dramatiser, prendre de la distance par rapport aux enjeux.

Comment éviter de se donner en spectacle, lors d'un entretien d'embauche ou d'un premier rendez-vous amoureux par exemple ?
La meilleure manière d'affronter de tels événements, c'est de s'y préparer. Faire des jeux de rôles, des mises en situation, anticiper les différentes répliques ou comportements de son interlocuteur, les situations envisageables (bonnes ou mauvaises). Il est important de prendre conscience de ses propres attentes, et donc de se préparer à ce que l'autre puisse y répondre ou non.

Quels conseils donner à quelqu'un qui accumule les gaffes et met en danger ses relations professionnelles, amoureuses, amicales ?
Les mises en danger répétitives ne sont pas le fruit du hasard : il y a toujours un bénéfice secondaire inconscient. Il faut se remettre en question et tenter de comprendre et d'analyser précisément la situation. Une analyse avec un thérapeute permettrait de cerner les enjeux psychiques.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience