La honte : mieux vaut prévenir que guérir

Vous avez une fâcheuse tendance à vous donner en spectacle et à vous mettre dans le pétrin ? Voici quelques conseils pour éviter d'enchaîner les bourdes et de vous faire trop remarquer...

La honte : mieux vaut prévenir que guérir
Rester naturelle, ne pas vous faire passer pour quelqu'un d'autre, ne pas avoir l'air transparente, oui. Etre trop nature, parler sans réfléchir, vous ridiculiser en public, non ! A force de multiplier les gaffes, vous avez la désagréable impression d'avoir l'étiquette "boulet" collée sur le front. Tentez d'abord de comprendre pourquoi vous agissez de la sorte, vous aurez plus de chances de régler le problème.

En pleine séance collective de travail, réunion familiale, rencontre amoureuse, vous avez toujours LE mot en trop. Ce n'est peut-être pas un hasard si votre bourde survient au pire moment. Vous êtes mal à l'aise, stressée, manquez de confiance en vous, du coup vous tentez de sauver les apparences en parlant d'un air détaché, sans vraiment savoir ce que vous dites. C'est à cet instant que la gaffe sort de votre bouche, comme une tentative désespérée de garder la face et de rester naturelle. Pourtant, c'est tout le contraire : ce que vous venez de dire, vous ne le pensez même pas, ou vous ne l'auriez pas dit de cette manière en temps normal. Aïe...

Plutôt que de parler à tout prix, restez silencieuse. Il vaut mieux être trop discrète que trop exubérante. Si vous n'êtes pas à l'aise et que vous craignez de vous ridiculiser en ouvrant la bouche, taisez-vous ! Réfléchissez avant de parler, attendez d'avoir quelque chose de concret et d'intéressant à partager, contrôlez-vous et surtout, gardez les pieds sur terre : personne ne vous veut du mal, détendez-vous, cessez de vous demander ce que vous faites là.

Malgré ces efforts, vous venez de faire une gaffe ? Essayez de dédramatiser et de sauver la situation plutôt que de déguerpir, les joues rouges et la queue entre les jambes. Tout le monde fait des bourdes, même votre patron, votre beau-père ou l'homme de vos rêves. Prenez la chose avec humour (sans en rajouter une couche), rattrapez-vous comme vous pouvez plutôt que de fuir en faisant grise (ou rouge) mine.
Clemence ORCEL - le 27/07/2009 - 16h18
TOUT SAVOIR SUR

 
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
La honte : mieux vaut prévenir que guérir : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
  • Credits photo :
  • abacapress-
  • Getty images-
  • Cipeimages-
  • TF1-
  • LCI-
  • e-TF1-
  • Plurielles-
  • Jupiter Images
logAudience