Je ne sais pas dire NON !

Article par Clémence ORCEL , le 07/10/2009 à 11h11 , modifié le 07/10/2009 à 11h36 1 commentaire

La gentillesse, c'est très bien, mais attention à ne pas en abuser : céder aux caprices de votre moitié ou de vos enfants, ce n'est pas toujours dans votre intérêt. Un peu plus d'autorité, voilà ce qu'il vous faut !


"J'accepte tout pour ses beaux yeux..."

"Mon homme refuse de grandir et jette notre argent par les fenêtres. On est un jeune couple et on ne gagne pas des fortunes, mais ça ne l'empêche pas d'acheter tout ce qu'il veut. Un scooter, des meubles de marque, du matériel informatique, des vêtements à ne plus savoir qu'en faire : tout y passe. L'année dernière, il voulait me faire une surprise, il m'a acheté un chien. Un labrador. Nous vivons dans un deux pièces de 40m². Evidemment, en grandissant, il est devenu trop "encombrant". Nous n'avions pas la possibilité de déménager, du coup, nous l'avons confié à mes beaux-parents.

Et moi, malgré tout ça, je le laisse faire. Je cède à quasiment tous ses caprices, par amour. Je ne suis pas sa mère, je refuse de lui faire la morale en permanence, de le frustrer. Je me dis qu'il finira bien par grandir, par se rendre compte que l'argent ne pousse pas sur les arbres et qu'il devrait penser un peu plus aux autres... A moi, par exemple. En attendant, je fais contre mauvaise fortune bon cœur, même si parfois le stress me fait douter. Je suis peut-être naïve..."

Conseil : Etre en couple signifie faire des concessions. C'est valable pour lui, comme pour vous. Vivre avec un "adulescent", ce n'est pas facile et c'est bien pour cela qu'il faut instaurer des règles. Certes, vous aimez le fait qu'il soit passionné, ses côtés enfantins et impulsifs vous font craquer, mais ce n'est pas pour cela qu'il faut tout lui céder. Cela rend peut-être service à votre homme, mais pas à votre couple ! Vous risquez de vous lasser plus vite que vous ne le pensez de ses "petits défauts". Amenez-le, en douceur, à avoir un peu plus les pieds sur terre, à s'imposer des limites. Osez dire non lorsqu'il le faut. Affirmez-vous : ce n'est pas parce que vous n'êtes pas sa mère que vous n'avez pas votre mot à dire !

"Je cède tout à mes enfants"

"A la maison, mes enfants sont rois ! Je suis mère célibataire et je les laisse faire la loi. Sauter un repas, grignoter, regarder la télé quand ils veulent, décider des sorties du weekend : ils ont tous les droits. Ils veulent un nouveau jeu ? Je leur achète. Un nouveau vêtement ? Idem. J'ai conscience de tout leur céder. Je sais aussi que certaines personnes dans mon entourage désapprouvent. Mais cela ne les regarde pas. C'est ma famille, ce sont mes enfants, je choisis la manière de les éduquer. Leur faire plaisir me fait du bien. Je ne veux pas ressembler à ces mamans qui grondent leurs enfants pour un rien et qui les envoient pleurer dans leur chambre. Mes enfants me disent chaque jour qu'ils m'aiment, ils sont affectueux et ils me rendent chaque jour mille fois tout ce que je leur donne."

Conseil : Aimer rime avec éduquer, pas céder. Un enfant a besoin de structures, de règles pour bien grandir. Lorsque vous dites oui à tous ses caprices, vous ne lui rendez pas service. Chacun doit rester à sa place : vous êtes le parent, vous devez être source d'autorité. Votre enfant ne vous aimera pas moins parce que vous lui refusez le dernier jouet à la mode ou parce que vous l'obligez à manger ses haricots verts. Un petit caprice, quelques pleurs et il aura déjà tout oublié !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Ana, le 16/11/2009 à 16h24 : Apprendre à dire NON pour que mes OUI aient de la valeur!


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience