Management au féminin : "Il faut mettre une certaine distance"

Véronique dirige une équipe depuis 5 ans dans le domaine des télécommunications. Elle a réussi à se faire une place au soleil avec sa volonté et sa détermination.

Femme manager
"J'ai toujours voulu diriger une équipe. Ca été mon objectif pendant des années. Je voulais prendre la place d'un chef. J'ai donc travaillé dur pour en arriver là. Je n'ai pas compté mes heures, me suis beaucoup investie et cela a fini par payer, j'ai été promue responsable.

Quand je suis arrivée à ce poste, les gens me regardaient de travers, les hommes comme les femmes. Il a donc fallu que j'impose mon style afin de leur montrer de quoi j'étais capable.

A l'époque, je ressemblais à une gamine. J'ai donc travaillé mon look à l'aide d'un cabinet d'image et me suis perfectionnée à l'oral en suivant des cours de techniques vocales et d'expression scénique.

En voyant que je bossais beaucoup et que je maîtrisais parfaitement mon domaine d'activités, j'ai réussi à me faire respecter par certains collègues. Puis, pour convaincre les autres, j'ai cherché à être sympathique avec tout le monde. Jamais un mot de trop, un self-control total et surtout beaucoup de dialogue pour dénouer les tensions avant qu'elles n'arrivent.

Mais au bout d'un moment, j'ai senti que certains de mes collaborateurs voulaient devenir mes amis. J'ai donc commencé à mettre un peu de distance entre nous et c'est toujours comme ça depuis. Par exemple, je ne déjeune jamais avec eux, je ne vais jamais boire un verre en leur compagnie... Ca peut paraître froid mais c'est comme ça que je vois le travail. Il faut savoir faire la part des choses. Je pense qu'ils l'ont bien compris parce qu'aujourd'hui, je suis quand même appréciée par mon équipe."
Caroline RABOURDIN - le 18/09/2009 - 18h10
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
Management au féminin : "Il faut mettre une certaine distance" : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
  • Credits photo :
  • abacapress-
  • Getty images-
  • Cipeimages-
  • TF1-
  • LCI-
  • e-TF1-
  • Plurielles-
  • Jupiter Images
logAudience