Harcèlement moral : néfaste pour les salariés et les entreprises

Article par Caroline RABOURDIN , le 19/10/2009 à 16h56 , modifié le 19/10/2009 à 17h07 0 commentaire

Si l'employé souffre d'un stress élevé qui peut causer de nombreux problèmes, les sociétés pâtissent aussi des conséquences du harcèlement moral.

Le harcèlement moral provoque différents troubles du sommeil, de la concentration, de l'humeur. Le stress crée des situations d'isolement, engendre une consommation de stupéfiants ou d'alcool, et entraîne des problèmes de fatigue chronique. Sur le long terme, le harcèlement détruit le salarié. A la fin, celui-ci peut développer des troubles psychiques et psychologiques, déprimer voire tenter de mettre fin à ses jours.

Fautes professionnelles, manque de créativité, de rigueur... Les pressions quotidiennes impactent directement sur le travail des employés. Quant aux meilleurs éléments, ils deviennent inefficaces paralysés par la peur.

Pour l'entreprise, le harcèlement moral se traduit surtout par l'absence de ses salariés, via notamment les arrêts de travail. De quelques jours à plusieurs mois, ceux-ci sont généralement représentatifs de l'ambiance qui règne dans une société.

A cela s'ajoute les licenciements et surtout les départs volontaires. Il faut alors publier des annonces, procéder à des entretiens, recruter, former à nouveau. Tout cela a un coût bien réel pour l'entreprise, même si celle-ci préfère souvent éviter cette contrainte et dispatcher le travail entre les salariés restants.

Les frais d'avocat et de procédures en cas de litiges devant les Prud'hommes coûtent cher également. L'entreprise, consciente de ses débordements, doit parfois dépenser des fortunes pour se défendre ou acheter le silence d'anciens employés.

Mais ce dont les sociétés se méfient le plus, ce sont les accusations de harcèlement moral qui portent atteinte à leur image .
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience