Harcèlement moral : "J'ai vécu un enfer au travail"

Leslie a 31 ans et travaillait dans la même entreprise depuis 5 ans. Il y a 2 ans, la situation s'est particulièrement dégradée au point qu'elle a fini par poser sa démission.

Aide collègue
"Cela faisait 5 ans que j'étais dans cette boîte. Je travaillais au service des éditions. L'ambiance a commencé à tourner au vinaigre il y a deux ans, lorsqu'on m'a demandé d'accuser une de mes collègues que la direction voulait alors évincer. Elle avait voulu porter plainte pour harcèlement et cette info est remontée auprès des dirigeants. C'est à partir de ce moment-là que les choses ont changé pour moi.

J'avais tous les jours des ordres contradictoires. Il fallait tout recommencer sans pouvoir repousser les échéances. Avant de me lancer dans un projet, je le validais entièrement. Chaque détail était disséqué pour qu'il n'y ait aucune mauvaise surprise. Et quand c'était terminé, on me disait que ça n'allait pas car ce n'était pas ce qui avait été demandé. Entre temps, la marche à suivre avait changé et comme par hasard, je n'étais pas informée. J'ai vécu un enfer.

Je recevais des mails et des coups de téléphone cinglants toute la journée. Parfois, mon supérieur déboulait dans mon bureau pour piquer une crise. C'était terriblement humiliant. Et puis, la charge de travail n'arrêtait pas d'augmenter. Au début, j'ai fait face puis j'ai craqué.

J'ai été voir un médecin formidable. J'avais très peur qu'il se moque de moi mais il m'a tout de suite prise au sérieux. Il m'a fait prendre conscience que le problème venait de mon entreprise et pas de moi. A partir de cet instant, j'ai commencé à chercher un autre emploi.

Aujourd'hui, j'ai complètement changé de secteur d'activités mais je redoute encore de croiser ceux qui m'ont fait du mal par le passé."
Caroline RABOURDIN - le 19/10/2009 - 17h07
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
Harcèlement moral : "J'ai vécu un enfer au travail" : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
  • Credits photo :
  • abacapress-
  • Getty images-
  • Cipeimages-
  • TF1-
  • LCI-
  • e-TF1-
  • Plurielles-
  • Jupiter Images
logAudience