Article rédigé par la communauté Overblog
Toute l'actu Troubles >>
  • psychologie
  • Troubles

Fracture du sacrum (définition, douleur, conduite à tenir)

Le sacrum est un os de forme trigone qui est composé de cinq vertèbres. Il se situe entre les deux os iliaques, et il unit le rachis au bassin osseux. La partie supérieure du sacrum s’articule avec la dernière vertèbre lombaire du rachis, et la partie de l’extrémité inférieure s’articule avec le coccyx. La fracture du sacrum se manifeste par une douleur très intense.

Article par Plume - Édité par Wikio
Illustration of Haplocanthosaurus priscus sacrum. |  Source Hatcher, J - Copyright WikiMedia © WikiMedia (Wikimedia)

Le diagnostic

La fracture du sacrum est une fracture des branches ilio-pubienne. Elle est difficile à diagnostiquer, notamment chez les personnes âgées.

Une douleur intense au niveau du bassin fait souvent penser à une simple lombalgie. Même un examen radioscopique ne permet pas systématiquement de diagnostiquer une fracture du sacrum.

La fracture coccygienne se produit lorsqu’on fait une chute sur les fesses.

Parfois, de petits traumatismes, dus à des chutes répétées en raison de la pratique de certains sports, comme le vélo, le patin, par exemples, sont à l’origine de cette fracture.

Les symptômes

Les symptômes se manifestent par une douleur à la palpation de la région de la fracture, au niveau du coccyx.

La douleur est également intense lorsque le sujet souffrant d’une fracture du sacrum est assis, mais également lorsqu’il tente de faire des efforts pour soulever certaines choses.

Lorsque le patient est allongé, la douleur s’atténue.

Quelque fois, la radiographie permet de voir une fissure du sacrum, mais pas dans tous les cas. Aussi, une scintigraphie osseuse est parfois nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Complications

Des complications peuvent survenir suite à une fracture du sacrum. Les racines nerveuses tout autour du coccyx peuvent être comprimées, et provoquer une rétention d’urine, et une douleur continue risque de durer.

Le traitement

Le traitement préconisé pour ce genre de traumatisme reste le repos au lit, allongé.

Des antalgiques et des anti-inflammatoires, ainsi que des myorelaxants, sont prescrits pour la douleur et le relâchement musculaire. La fracture se consolide au bout de cinq semaines.

Dans certains cas, si le repos ne donne pas de résultat, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éviter un déplacement plus important de l’os.

Le médecin peut également effectuer des infiltrations au niveau du bassin fracturé, à base de corticoïdes.

logAudience