• Psycho
  • Fiches Pratiques

Témoignages : "Je suis perfectionniste"

Article par Amélie ERMENAULT avec agence , le 19/11/2009 à 19h14 , modifié le 19/11/2009 à 19h20 0 commentaire

Vous êtes du genre à avoir toujours envie d'aller plus loin, poursuivant le but ultime de la perfection ? Que cache ce désir ? Une grande insatisfaction ? Une volonté de réussite ? Essayons d'y voir plus clair.

Le perfectionnisme se traduit par une volonté presque maladive d'atteindre la perfection, comme si celle-ci était une finalité en soi et qu'elle pouvait être acquise ...

Un perfectionniste est souvent un bourreau de travail, qui peut culpabiliser pendant de longues semaines s'il commet une erreur dans son travail... Un simple oubli de sa part peut le plonger dans un état dépressif...
"J'ai besoin que chaque tâche de ma vie soit planifiée... Ménage, courses... Tout est minuté, j'ai ce besoin obsessionnel de tout organiser, même mes moments de détente sont planifiés..." explique Julie.  

Cet aspect est caractéristique de la personnalité d'un obsessionnel. Il a besoin d'avoir une sécurité et d'être rassuré par un comportement ritualiste qui lui permet d'avoir une impression, un sentiment de contrôle. Il est perpétuellement angoissé et la sérénité est un état qui lui est inconnu. Et même dans les moments les plus anodins, le perfectionniste n'arrive pas à se détendre complètement. Il multiplie les efforts et exerce une vigilance extrême par rapport à tout ce qui l'entoure.

On peut différencier deux types de perfectionnisme : une tendance plutôt normale, avec le souci du travail bien fait et une tendance plus obsessionnelle qui traduit souvent une névrose. Dans ce cas, le sujet est incapable de retirer une quelconque satisfaction...
"Dans mon travail, malgré tous mes efforts et les avis favorables de mon entourage, je n'arrive pas à apprécier complètement ce résultat... J'ai l'impression que ce n'est jamais assez..." confie Marie.

Le perfectionniste a besoin d'être irréprochable, et il se fixe une barre de plus en plus haute, sa quête de perfection générant une profonde insatisfaction.
 

Notre conseil 
Le perfectionnisme peut être un moteur de réussite dans la vie... À condition d'être modéré et qu'il se limite à des objectifs réalistes... Dans sa forme extrême et pathologique, le perfectionnisme peut s'empoisonner la vie avec ses Troubles Obsessionnels Compulsifs, ce qui cache surtout une faible estime de soi... Il convient dans ce cas de consulter un thérapeute qui peut vous aider à vous aider à fixer des objectifs réalistes et réalisables...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience