• Psycho
  • Fiches Pratiques

Témoignages : "Je suis matérialiste"

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 02/11/2009 à 11h08 , modifié le 13/01/2015 à 17h05 0 commentaire

Que dénote votre goût prononcé pour les belles choses? Si pour vous, la bling bling attitude est un mode de vie : sacs griffés, montres hors de prix, vacances extravagantes sur un yacht... Que cache ce penchant compulsif pour le luxe, la possession d'objets et l'argent en général ?

Témoignages
Les femmes traînent parfois la réputation d'être matérialistes, c'est un fait. Elles sont parfois soupçonnées d'attacher une importance excessive à des choses bassement matérielles. Être trop matérialiste et accorder une valeur démesurée aux choses que l'on possède, peut être perçu comme de la frivolité par l'entourage.  

Pour une femme matérialiste, posséder un vêtement, un sac de marque, une montre hors de prix ou encore l'écran plat dernier cri, c'est s'afficher avec un objet qui va procurer un plaisir intense, une satisfaction immédiate. Un moyen  aussi de s'approprier les codes du luxe qui véhiculent une certaine légitimité sociale.

"Je ne porte que des vêtements griffés... La simple idée de porter des vêtements de grande distribution me fait horreur... J'aurais l'impression d'être invisible et de me fondre dans la masse..."
Pour celle qui les convoite, les objets donnent l'illusion d'une sécurité matérielle, souvent le substitut d'une sécurité affective qu'elle n'arrive pas à trouver auprès de ses proches, dans la vraie vie.  Une insécurité qui peut induire un état dépressif.

"À chaque nouvelle rencontre, je me débrouille toujours pour savoir l'étendue de son compte bancaire... C'est une envie que je ne peux réprimer... J'ai tout simplement envie de profiter des belles choses de la vie  et que l'on puisse m'offrir tout ce dont j'ai envie..."
Et oui... il arrive que des femmes choisissent leur fiancé en fonction de son compte en banque. Un comportement qui peut faire hurler certaines et surtout certains hommes... Mais, pour une femme matérialiste, il est impensable de ne pouvoir assouvir son besoin de posséder argent et objets.  
 
Notre  conseil 
Jugées souvent trop vite, certaines femmes matérialistes ne sont que les victimes d'une société qui les pousse à la consommation. Il existe des  thérapies pour "endettés anonymes" pour faire évoluer son rapport à l'argent. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience