• Psycho
  • Fiches Pratiques

Ma soeur est jalouse de moi

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H avec agence , le 10/04/2009 à 10h35 , modifié le 07/07/2009 à 17h48 1 commentaire

Au sein d'une fratrie, les disputes font partie du quotidien et de la vie familiale. Dès l'enfance, une relation de rivalité peut se tisser et se transformer au fil des années en une jalousie maladive. Comment gérer cette jalousie ? Quelques éléments vont vous permettre d'en comprendre les causes.

La jalousie peut être un cauchemar pour celui qui la vit et la personne qui la subit. Dans une famille, la jalousie est un sentiment naturel, elle s'exprime à travers des mauvaises blagues, des chamailleries en tout genre. Parfois, la jalousie peut perdurer et se transformer en rivalité, une sœur peut être jalouse de son aînée ou à l'inverse envier la petite dernière de la famille, celle qui a « volé » l'amour de ses parents, car jusqu'à présent l'aînée était la seule bénéficiaire de cet amour.

Cette jalousie peut être d'autant plus grande si l'une est plus jolie que l'autre. Si l'une est mince et l'autre plus ronde. Si l'une fait la fierté de ses parents en réussissant un concours d'entrée pour une école prestigieuse et l'autre obtient son bac au repêchage...

La jalousie entre sœurs peut avoir des causes multiples et traduit une souffrance profonde, celle de se sentir moins aimée.
Le comportement d'une sœur jalouse se traduit bien souvent par une violence verbale, des propos désobligeants.

Au fil des années, quand votre vraie personnalité se construit et que les rivalités semblent appartenir au passé, la relation avec votre sœur peut se détériorer et celle-ci peut devenir une parfaite étrangère à vos yeux.

Si aucune communication ne s'établit, vous prenez le risque de ne jamais connaître vraiment celle qui a catalysé toute votre souffrance et votre rancœur.

Interrogez-vous sur les raisons profondes de cette jalousie : ne reflète t'elle pas un profond manque de confiance dont votre sœur n'est pas responsable.

Notre conseil
Le danger c'est de vivre dans la comparaison perpétuelle avec l'autre. Apprenez à vous connaître et à développer votre personnalité. Vous ne vous découvrirez que si vous multipliez les activités en dehors du cadre de la famille et vous cesserez de vivre à l'ombre d'un être que vous croyez idéal.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • mikaleza, le 28/11/2012 à 00h16 : Je suis bien concerné par cet article car je le vis avec ma s?ur même si je refuse d'admettre qu'elle pourrait être jalouse de moi.Je pense qu'elle ne l'a pas toujours clairement montré mais depuis quelque temps je vois qu'elle a dû mal à le contenir.Je le sens sur les mots qu'elle m'avaient sorti durant notre dernière dispute, des mots très blessant, très dure,et malgré que j'ai essayé de tout faire pour renouer la dialogue avec elle,je vois que quelque chose est rompu.Elle ne m'a jamais caché le fait qu'elle se sentais mal aimé de mes parents et le destin a fait qu'a un moment ma famille a vécu un terrible drame et j'ai été là et pas elle , pas volontairement mais elle était tout simplement loin et ne pouvait pas faire grand chose.Et maintenant la situation s'empire car j'ai pu réussi ma vie professionnelle et familiale et elle aussi je trouve mais c'est pas pareil.Elle est marié à un homme de 30ans de plus qu'elle et elle a qu'un enfant car son mari refuse d'en avoir d'autre.Tandis que moi, je suis marié à un homme du même âge que moi et on a deux enfants.On vient d'acheter une maison et elle ne peux pas car sa situation ne lui permet pas de contracter un crédit.Quand je suis venu vivre en France après mon mariage elle m'a dit que je ne vais jamais m'en sortir, que la vie est trop dure, que je ne vais plus retrouver mon travail de commerciale mais je vais être femme de ménage.Mais loin de là , j'ai retrouvé le même travail et j'ai même pu travailler dans une société filiale de celui qui était dans mon pays d'origine.Quand j'ai eu mes enfant j'ai arrêté de travailler et après mon congé parental de 2ans j'ai mis 1mois pour trouver du travail , et qui me permet en plus de rester avec mes enfants.Actuellement j'essaie de me faire à l'idée qu'elle est sûrement jalouse de moi, mon mari me le dit sans arrêt en plus mais je refuse de l'admettre.je vais prendre peu être un peu de recule avec elle même si cela me fait énormément mal car je tiens énormément à elle.Si je m'efface tout doucement je pense qu'elle arrivera mieux à profiter de son bonheur avec sa famille.


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience