Management au féminin : "Etre managée par une femme, non merci !"

Cécile a 30 ans et travaille dans une agence de voyages en banlieue parisienne. Pendant trois ans, elle a été sous les ordres d'une femme. Une expérience difficile.

Femme managée
"Quand Sophie a postulé pour intégrer ma boîte, elle briguait le même job que le mien. Mais elle a été bombardée chef avant même de commencer, à la suite d'une démission. Si elle est manager aujourd'hui, cela tient plus du hasard que de ses compétences.

Au début, je pensais que ce serait sympa de travailler avec une femme. En général, les femmes managers font en sorte de rendre leur équipe plus soudée, elles comprennent les impératifs familiaux. Sophie n'en a rien à faire si vous avez des problèmes ou si vos enfants sont malades. Résultat, on ne peut jamais s'arranger pour avoir un mercredi, une soirée ou même une place de parking. J'ai souvent travaillé avec des managers masculins. Je les préfère !  Ils sont beaucoup plus humains. Sophie, elle, a réussi à faire démissionner huit de ses collaboratrices en trois ans, sur une dizaine de personnes.

Le vrai problème, ce sont ces compétences. Si au moins, elle était douée dans son secteur... Elle s'écrase face au PDG mais s'il le faut, elle sait vous enfoncer au lieu de vous aider. Ce que je regrette le plus, c'est que maintenant, il y a écrit "manager" sur son CV. En réalité, il faudrait surtout écrire "manager incompétente".

Je sais aujourd'hui que dans mon ancienne entreprise, recruter des managers incompétents était une stratégie. Sophie a été prise parce qu'elle était bête. Elle obéit aux ordres, n'entend rien des plaintes de ses collaborateurs et ne se remet jamais en question. Etre managée par une femme, non merci. Je préfère bosser avec des hommes."
Caroline RABOURDIN - le 18/09/2009 - 18h11
TOUT SAVOIR SUR

 
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
Management au féminin : "Etre managée par une femme, non merci !" : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
  • Credits photo :
  • abacapress-
  • Getty images-
  • Cipeimages-
  • TF1-
  • LCI-
  • e-TF1-
  • Plurielles-
  • Jupiter Images
logAudience