Et si je passais par le chirurgien ?

Article par Caroline RABOURDIN , le 14/08/2009 à 21h25 , modifié le 14/08/2009 à 21h34 0 commentaire

Vos complexes vous font tellement souffrir que vous envisagez de passer le cap de la chirurgie esthétique ? Avant de vous lancer, sachez qu'il existe d'autres solutions.

Il y a plusieurs façons d'aborder les complexes. Soit on se cache toute sa vie derrière des pulls XXL pour camoufler ses rondeurs et on en souffre toute sa vie. Soit on se bat à longueur de journées contre les kilos superflus au risque d'être frustrée et de ne jamais profiter d'un gâteau au chocolat. Soit on laisse tomber et on assume. C'est ça la solution : accepter son corps tel qu'il est et renoncer une bonne fois pour toute à la perfection.
 
Pour cela, il faut oser affronter la réalité et se confronter à ses complexes. Vous avez honte de vos jambes, montrez-les. Cela peut paraître difficile mais commencez par dévoiler vos gambettes avec un pantalon court. Vous verrez, personne ne se moquera de vous. Si vous craignez de rencontrer une collègue, lancez l'opération "jambes dénudées" dans une ville où personne ne vous connaît. Vous affronterez le regard des autres plus facilement. 
 
Bien sûr, vous pouvez vous adresser à un chirurgien pour renouer avec votre physique. Mais sachez que si ce dernier changera votre nez, il n'effacera pas vos complexes. Accepter un nouveau corps n'est pas évident et bien des femmes sont insatisfaites du résultat. Avant de passer sur le billard, renseignez-vous. Certaines opérations peuvent avoir de conséquences difficiles à assumer comme des cicatrices...
 
Ne soyez plus victime de vos complexes, assumez votre liberté et arrêtez de vous dévaloriser.
Enfin, si vos complexes vont font souffrir, adressez-vous à un psychologue ou un psychiatre.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience