• Psycho
  • Mon couple

Mais où sont passés les hommes ?

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 19/06/2006 à 15h24 , modifié le 19/06/2006 à 15h46 0 commentaire

Ceux sur qui on peut compter, qui ne fuient pas les responsabilités, l'amour, les enfants enfin la vie de couple ! C'est une question que l'on peut se poser après avoir refermé le deuxième livre du docteur Gérard Salama, célèbre gynécologue parisien, intitulé " Les hommes racontés par les femmes ".

Un constat affligeant
Dans cet ouvrage regroupant de nombreux témoignages de femmes, le docteur Salama dépeint un portrait de la gent masculine pas très joli, joli, mais en même temps assez réaliste.
Certes, il existe bel et bien des hommes dignes de ce nom, des vrais gentils, mais hélas aussi à en croire ce livre, beaucoup de lâches, d'infidèles et de salauds. Le mot n'est pas trop fort quand on lit les témoignages d'Annie qui vit un cauchemar depuis son accouchement. A peine rentrée de la maternité son mari lui assène les pires injures, lui reprochant de ne plus s'occuper de lui, la quitte puis revient. Et que penser du mari de Lauren qui la repousse parce qu'un an après son accouchement, il ne ressent plus de sensations sexuelles.
" J'ai eu envie d'écrire ce livre, souligne le docteur Salama, car j'étais lassé d'entendre bon nombre de mes patientes me confier leur histoire d'amour et le comportement de leur compagnon parfois affligeant. J'ai le sentiment que ce ne sont pas les plus vulnérables qui sont confrontées à la goujaterie des hommes. "

Pourquoi cette attitude des hommes ?
Personne n'est tout blanc ou tout noir dans cette histoire. Mais il est clair qu'aujourd'hui les hommes démissionnent, fuient l'engagement. " C'est tellement plus facile de ne pas avoir de responsabilités et tellement mieux d'avoir plusieurs femmes en même temps, remarque le gynécologue. La première préoccupation des hommes est désormais le travail, ils s'y réfugient. "
Il faut dire à leur décharge que les femmes leur demandent beaucoup : être performant socialement, professionnellement et même au lit. On ne leur a pas appris cela. Ils n'ont pas toujours eu le bon exemple à la maison. " L'homme doit trouver sa place dans une société où la femme impose de plus en plus la sienne. Le fait que les femmes se réalisent parfois mieux qu'eux, les déstabilise. De plus, elles ont désormais les moyens de partir quand ça ne va pas. Ce qui n'excuse pas tout pour autant. L'égalité ne pourra jamais être totale, socialement oui, mais il reste que chacun a un rôle à jouer. Nous sommes complémentaires. "

Quelle solution ?
Le docteur Salama n'a hélas pas la solution miracle dans son tiroir. " Je pense que c'est le temps qui améliorera les choses. J'ai le sentiment qu'il va falloir au moins deux générations pour que le fossé qui sépare aujourd'hui l'homme et la femme se comble, afin que chacun comprenne son rôle. Attention, il ne s'agit pas pour autant de revenir à avant 68, mais de trouver un juste équilibre pour que les couples ne divorcent pas au bout de trois ou quatre ans, ce que je vois de plus en plus souvent. Les enfants ne sont plus le ciment d'un couple.
Pas question non plus que la femme devienne un mec, sinon elle risque de reproduire les défauts qu'elle reprochait à l'homme. "
Il faut que chacun accepte l'autre comme il l'est. Admettre que la passion cède la place à un amour différent, qui se construit avec le temps. " La passion c'est la destruction, l'amour c'est la construction. Et surtout il serait bien qu'une bonne fois pour toutes la femme cesse de croire au prince charmant, il n'existe pas. Et que l'homme se réveille et arrête de fuir. "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience