Christophe, 35 ans

C'était une histoire avec une fille que j'aimais particulièrement. Malheureusement, elle me faisait plutôt flipper avec des plans du genre : "Plus tard on aura une grande maison avec plein d'enfants ! Tu verras on sera super bien, hein Christophe ?". Je savais pertinemment que cette histoire était vouée à l'échec parce qu'à l'époque ce n'était vraiment pas mon truc.
Je voulais donc mettre un terme à cette histoire mais en même temps, j'hésitais à arrêter une aventure qui, somme toute, était loin d'être désagréable. C'est là je me suis transformé en lâche !

Je m'étais pourtant promis de ne jamais lui faire de mal mais j'avoue avoir mis en place des stratégies odieuses :
- j'étais systématiquement en retard ("après tout si elle m'aime vraiment elle pourra m'attendre !"),
- j'oubliais volontairement de lui fêter son anniversaire,
- je prétextais parfois que le foot me crevait,
- j'ai même fait semblant de draguer une autre fille dans une soirée pour " tester " son niveau de résistance.

Evidemment elle a fini par me quitter. Je suis persuadé que nous autres, les hommes, sommes vraiment lâches. Nous sommes incapables d'affronter des situations un peu délicates. Mais ce qui est étrange, c'est que nous essayons toujours de nous justifier au nom d'une certaine morale ou de certains principes.

- le 26/01/2007 - 09h50
TOUT SAVOIR SUR

 
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
Christophe, 35 ans : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
logAudience