• Psycho
  • Conseils

Ma meilleure amie est possessive

Article par Murielle GIORDAN , le 29/07/2009 à 10h00 , modifié le 30/07/2009 à 10h37 1 commentaire

Elle a partagé tous vos bancs scolaires, toutes vos confidences, vous connaît par coeur. Pourtant, cette relation a tendance à vous étouffer. L'amie d'enfance, jalouse ?

Ah... la meilleure amie... Celle qui connait tout : les prénoms de vos premiers flirts, vos histoires de famille, vos états d'âmes... Avec elle, vous avez tout partagé. Le lien qui vous unit depuis l'enfance est fort, intense. "Nathalie habitait en face de chez moi, ses parents connaissaient les miens avant même notre naissance. Elle dormait chez moi presque tous les week-ends, et on faisait en sorte d'être toujours dans la même classe." raconte Myriam. 20 ans plus tard, les deux femmes sont toujours amies, malgré des évènements qui ont écornés pendant un temps leurs liens. "Quand je suis entrée à la fac, j'ai choisi ma voie. J'ai commencé à rencontrer d'autres personnes, à sortir davantage. Nathalie, de son côté, l'a mal vécu et j'ai eu l'impression d'être enfermée. Moi qui suis très sociable, j'ai très mal pris son mal-être, sa jalousie et à plusieurs reprises nous nous sommes disputées. Petit à petit, nous avons fait notre vie, chacune de notre côté puis on s'est retrouvé, quelques années plus tard, plus sereines et épanouies" poursuit-elle.
 
Se séparer pour mieux se retrouver
 
Parfois, une relation amicale très forte peut devenir exclusive, enfermer l'autre. Elle empêche de se tourner vers les autres, de s'ouvrir, de s'épanouir. "J'ai rencontré une bande de copains un été, pendant les vacances" se souvient Aurélia, 28 ans. Je les ai revu chaque année et passais du temps avec eux, on faisait même parti d'un groupe de musique. Ma meilleure amie l'a tellement mal vécu que j'ai préféré ne plus la fréquenter. " Une exclusivité qui peut conduire au clash ou à une séparation provisoire. Pas besoin de ne plus fréquenter la personne du tout et d'opter pour la méthode radicale. Une simple mise au point peut suffire. Deux amies peuvent se retrouver des années après, une fois l'adolescence passée. C'est généralement à cette période que les conflits entre meilleures amies sont les plus fréquents. L'adolescence est le moment où on entre en concurrence avec ses amies, on se compare à elles. Difficile d'avoir confiance en soi, de parler et d'accepter ses complexes. Si la meilleure amie est plus ouverte, mieux dans sa peau, davantage entourée, l'autre se sentira relayée au rang de faire valoir. "J'ai renoué avec mon amie d'enfance quand j'ai eu pour la première fois un copain" raconte Audrey, 30 ans. "J'étais beaucoup moins complexée. Ma meilleure amie plaisait plus que moi, avait toujours des flirts. J'étais mal dans ma peau et lui en voulait. Plus tard j'ai compris qu'elle n'avait aucune idée du mal être que je vivais à l'époque" poursuit-elle.
 
Comment gérer ?
 
Si votre amie est trop jalouse, rien ne vaut le dialogue. Expliquez lui que vous êtes consciente de cette relation privilégiée qui vous unit mais que vous avez besoin de rencontrer d'autres gens, de vous ouvrir aux autres. Rassurez là sur votre relation tout en faisant preuve de fermeté. Poussez-la à faire des rencontres, aidez là à avoir davantage confiance en elle pour aller vers les autres. Si votre meilleure amie se sent en sécurité avec vous, sortez avec elle et allez ensemble vers les autres. Ces rencontres pourront lui permettre d'apprendre à créer des liens et de vivre une relation moins centrée sur l'exclusivité.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • liliana26, le 25/09/2011 à 18h06 : Ma meilleure amie est comme sa !!! C'est fatiguant a la fin elle ne veut être qu'avec moi et personne d'autre je sait pas quoi faire ...


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience