• Psycho
  • Conseils

La voyance, don ou savoir-faire ?

Article par , le 25/10/2009 à 12h00 0 commentaire

Si nous avons toutes entendu des histoires de voyance avérées et étonnantes, nous n'avons pas encore pu pénétrer le mystère de ces " flashes " qui apparaissent aux médiums. Alors, la voyance, don ou savoir-faire ?

Tout le monde aurait à l'état latent le don de voyance. Certains l'auraient plus poussé que d'autres ; pour d'autres il serait héréditaire ; pour d'autres encore ils naîtraient avec ce don ; et les voyants « bosseurs » développent leur intuition, à l'occasion d'un événement de leur vie, par des exercices de maîtrise de leurs flashes.

Qu'est-ce que la voyance ? Un voyant est une personne qui raconte ses flashes, soit par l'intermédiaire d'un support comme la boule de cristal, le tarot, le marc de café, une photo... soit simplement en ce concentrant sur la personne. Sans connaître le consultant, et sans lui poser de nombreuses questions, il peut lui annoncer des faits plus ou moins éloignés dans le temps. En aucun cas il n'a le pouvoir de modifier le cours des événements ni de ramener une personne aimée.

Le succès de la voyance ne s'est pas démenti depuis des siècles. Devins et sorciers se sont succédé depuis la nuit des temps pour tâcher de répondre aux interrogations mystiques de ceux qui venaient les consulter. Que l'on reconnaisse un don ou un savoir-faire aux voyants ou pas, n'empêche nullement à un nombreux public de s'y intéresser, voire de consulter. En termes psychologiques, le désir du consultant de connaître son futur trouve dans la bouche du voyant un grand plaisir à entendre son interprétation. Là où le psy (-chologue, -chothérapeute ou -chanalyste) respecte la zone d'ignorance du patient et considère le manque comme moteur du désir, le voyant propose une réponse immédiate et satisfaisante pour combler la frustration du consultant.

Le savoir-faire du voyant n'est pas incompatible avec l'idée de don. En consultation, le voyant doit faire preuve d'écoute, d'empathie, de compréhension et d'une générosité totale pour se laisser envahir par la vie de l'autre. Certains voyants ont d'ailleurs suivi des cours de psychologie, psychanalyse, philosophie, psychogénéalogie, graphologie, morphopsychologie... pour tenter de mieux aider leurs patients et mettre au point leur méthode. Car si le don est "subi", délivrer le message est certainement un savoir-faire qu'il convient de peaufiner.
 
Notre conseil
Pour choisir un voyant sérieux, vérifiez que celui-ci est enregistré dans l'ordre professionnel. Vous pouvez le tester sur votre vie passée. Au moins, vous avez les réponses et pas le voyant !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience