• Psycho
  • Conseils

La luminothérapie pour lutter contre la dépression saisonnière

Article par , le 24/11/2010 à 11h06 , modifié le 24/11/2010 à 11h23 0 commentaire

Egalement appeler "trouble affectif saisonnier", la dépression saisonnière est liée au manque de lumière pendant les mois d'hiver. La luminothérapie a été identifiée comme l'une des techniques les plus efficaces pour combattre ce trouble.

Que ceux qui n'ont jamais été sujets à une petite baisse de régime en fin d'année, lorsque l'automne pointe le bout de son nez, lèvent le doigt ! On parie qu'il n'y aura pas grand monde dans ce cas là, car c'est bien connu l'automne et l'hiver ne sont pas réputés pour être des saisons qui gonflent le moral. Chacun de nous a une manière différente de s'y préparer, mais pour certains, la fin de l'été et les jours qui raccourcissent peuvent être synonymes d'une vraie mini-déprime.

Les symptômes de la dépression saisonnière
En langage scientifique, on appelle ça "dépression saisonnière" ou "trouble affectif saisonnier". Ce syndrome se manifeste à l'automne, quand les jours raccourcissent et est donc précisément lié au manque de lumière en hiver. Tendance à l'hypersomnie, augmentation de l'appétit, prise de poids, baisse de moral, libido en berne ou idées noires sont les symptômes courants d'une dépression saisonnière et pour y remédier, en plus d'une bonne cure de vitamines, il y a la luminothérapie dont on ne manque pas de vanter les mérites contre ce genre de trouble spécifique.

Les bienfaits de la luminothérapie
En automne, on a donc moins la frite, parce que les jours raccourcissent. Et pour cause, entre un plein mois d'été et le mois d'octobre, la luminosité passe de 100000 lux à 2000 lux (ou moins en fonction de la situation géographique). Résultat, les hormones ne jouent plus leur rôle régulateur et notre équilibre s'en trouve tout perturbé. La luminothérapie a été identifiée comme l'une des techniques les plus efficaces pour y remédier. Le sujet se trouve ainsi exposé à une lumière dépourvue de radiations ultra-violettes et infrarouges, afin de réguler son horloge biologique et d'améliorer la synchronisation de ses rythmes biologiques.

Les effets de la luminothérapie
La régulation de l'horloge biologique par la luminothérapie entraine la plupart du temps chez les sujets une meilleure énergie vitale. On constate aussi une meilleure stimulation de la base du cerveau et donc une augmentation de sérotonine dont les effets antidépresseur et régulateur de l'appétit sont connus. Selon les sujets, une courte séance de luminothérapie dont les effets secondaires sont réputés très limités, peut procurer le même tonus qu'une matinée ensoleillée d'été.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience