• Psycho
  • Conseils

La dépendance affective, qu'est-ce que c'est ?

Article par Marine CHASSANG , le 11/01/2010 à 15h15 0 commentaire

Un manque de reconnaissance, une attention et un amour insuffisants dès la petite enfance peuvent conduire à l'âge adulte à des carences, qu'il faudra forcément combler un jour ou l'autre... Vous avez en permanence le besoin de vous sentir soutenue, reconnue, encouragée, aimée par votre conjoint et vos amis ? La peur de l'abandon et de la séparation régente votre vie ? Tels sont les symptômes de la dépendance affective.

Un manque de reconnaissance, une attention et un amour insuffisants dès la petite enfance peuvent conduire à l'âge adulte à des carences, qu'il faudra forcément combler un jour ou l'autre... Vous avez en permanence le besoin de vous sentir soutenue, reconnue, encouragée, aimée par votre conjoint et vos amis ? La peur de l'abandon et de la séparation régente votre vie ? Tels sont les symptômes de la dépendance affective.
 
Une dépendance liée à la souffrance...
Une personne qui souffre de dépendance affective s'estime difficilement à sa juste valeur.
Ce que vous aviez toujours considéré comme un simple manque de confiance en vous peut alors s'apparenter à un signe de la dépendance affective. Vous avez du mal à vous supporter et vivez en retrait ? Vous souffrez probablement de complexes d'infériorité qui vous gâchent la vie. De fait, vous n'arrivez jamais à prendre de décisions seule et préférez laisser votre entourage prendre des responsabilités à votre place. Pourquoi ? Parce que vous pensez que vous serez seule un jour, délaissée du monde extérieur, alors vous vous raccrochez à vos proches. N'ayez crainte, cela n'arrivera pas !
 
Pour cacher leur mal être, certaines personnes se cachent derrière des comportements qui ne leur ressemblent pas, comme l'agressivité, la colère... Mais derrière leur carapace, elles ne peuvent s'empêcher d'hurler leur peine à l'intérieur d'elles-mêmes. Un tel mode de vie s'apparente hélas à bon nombre de souffrances, et n'est malheureusement pas la bonne solution.
 
L'addiction amoureuse...
Une personne peut être dépendante de ses amis, mais aussi de son compagnon.
 
Vous vivez au travers de la personne qui partage votre vie ? Vous n'avez qu'une peur, celle qu'elle vous quitte ? Vous êtes prête à tout pour garder cette personne auprès de vous le restant de vos jours. Non, c'est plus que de l'amour, c'est de l'addiction, aussi. Vous ne vivez désormais plus que par...et pour votre conjoint. Il suffit à votre seul bonheur, et vous ne souhaitez qu'une chose : ne plus former deux êtres à part entière, mais une seule et même personne. C'est une belle vision des choses, mais tout aussi dangereuse.
 
Attention, ce trop plein d'amour pourrait mener à la destruction de votre couple ! Une relation si fusionnelle pourrait ne pas convenir à votre conjoint, et pourrait même l'effrayer. A force de vivre ainsi, vous vous renfermez sur vous-même et coupez petit à petit tout lien avec le monde extérieur. Personne n'est à l'abri d'une rupture, sachez-le, alors prenez le temps de réfléchir et de vous imaginer seule sans votre conjoint ne serait-ce que peu de temps... Où sont les amis que vous voyiez et qui autrefois vous soutenaient ?
Notre conseil : Prévoyez une sortie avec vos amis une fois par semaine, pendant que votre homme est avec les siens. Vous verrez, vous ne serez que plus heureux de vous retrouver quelques heures plus tard, et maintenez ainsi une vie sociale animée.
 
Comment sortir de la dépendance affective ?
 
En effectuant un travail profond sur soi-même. Apprenez à gérer vos émotions et modérez vos comportements. Vous ne pouvez plus rester dans de tels extrêmes, ce n'est pas vivable et cela vous rend malheureuse. Reconnaître en soi les symptômes de ce trouble est un premier pas vers la guérison. Apprenez à vous aimer, vous avez beaucoup de qualités que les gens remarquent aussi ! Vous verrez, votre regard sur la vie changera.
 
N'oubliez jamais que ce malaise n'est que passager et qu'il ne pourra jamais régenter votre vie. Petit à petit, vous prendrez confiance en vous. N'hésitez pas à trouver de l'aide auprès d'un spécialiste pour apprendre à vivre de façon plus modérée.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience