• Psycho
  • Conseils

L'hystérie, qu'est-ce que c'est ?

Article par Amélie ERMENAULT avec agence , le 16/08/2009 à 19h00 0 commentaire

Si l'hystérie est entrée dans le vocabulaire courant pour décrire une personne en proie à une excitation, elle correspond cependant à une définition bien précise en psychologie. Et c'est au docteur Charcot, très éminent neurologue du XIXe siècle, qu'on la doit.

La renommée du docteur Charcot est grande en tant que neurologue. Il exerce à la Salpêtrière à Paris quand Freud vient faire un stage pour le rencontrer. Enthousiasmé, le père de la psychanalyse voit en lui un génie. C'est à partir de 1870 que Charcot voue ses recherches à l'hystérie et isole cette névrose des autres affections de l'esprit. Grâce à lui, les hystériques ne sont plus soupçonnés de simuler et peuvent recevoir un traitement qu'il propose sous forme d'hypnose.

Deux formes d'hystérie existent : l'hystérie de conversion qui peut entraîner une paralysie, une anesthésie, une modification des perceptions visuelles surviendrait suite à un bouleversement psychoaffectif. L'hystérie dissociative est vécue comme un dysfonctionnement de l'unité du moi et se traduit par des amnésies psychogènes ou encore des personnalités multiples.

Cette névrose dont on voit les manifestations par des actions et gestes théâtraux apparaît aussi bien chez la femme que chez l'homme, même si l'étymologie lie l'hystérie aux dames (hysteria en grec signifie utérus). La vie affective des sujets hystériques est souvent intense et rythmée de demandes importantes, d'une vie imaginaire fortement développée, des sentiments exagérés et des signes somatiques de conversion lorsque l'angoisse refusée est détournée.

Pour Freud, l'origine de l'hystérie est sexuelle et trouverait sa source dans la résolution défectueuse du complexe d'Œdipe. Il s'y est intéressé de bonne heure et c'est l'hystérie qui lui a révélé la névrose. Aujourd'hui, la psychanalyse a délimité l'hystérie et distingue par exemple l'hystérie d'autres troubles psychosomatiques.

Notre conseil
L'hystérie doit être diagnostiquée par un professionnel car elle est le résultat d'un conflit intérieur douloureux. Tout trouble d'ordre psychologique doit être pris en compte et l'entourage se doit d'orienter le patient vers une prise en charge thérapeutique.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience