• Psycho
  • Conseils

Je suis trop maniaque : comment y remédier ?

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 19/09/2009 à 09h32 0 commentaire

La propreté vous obsède et vous en faites voir de toutes les couleurs à vos proches ? Comment vous débarrasser de ces vilaines manies? Quelques conseils...

Un objet mal rangé a le don de vous exaspérer et vous remettez systématiquement  à sa place tout ce qui traîne dans la maison. Pour vous, le ménage est une véritable addiction, une activité obsessionnelle qui peut parfois empoisonner vos relations.

Cette hantise du ménage cache une volonté de maîtrise de son environnement. Avoir une maison bien rangée vous donne le sentiment de vous affirmer et de contrôler votre espace, voire votre vie.

Dans un premier temps, imposez-vous d'espacer les séances de ménage : progressivement, faites le ménage tous les deux jours, puis tous les quatre jours... En somme, il faut lâcher prise avec la poussière ! Tolérez un grain de poussière et des revues dispersées sur la table... vous ne vivez ni dans un hôpital, ni dans une salle d'attente !

Essayez de remplacer cette activité par un passe-temps plus ludique comme le jardinage, le jogging, le shopping, la balade ou occupez-vous de vous et de votre famille... Apprenez à vous relâcher et à "déstresser"  devant une tâche ménagère quelconque ou un peu de poussière accumulée sur vos meubles.

Apprenez à  vos enfants et votre mari à participer aux tâches ménagères. À cause de votre obsession du rangement, ils ont parfois tendance à se reposer sur votre bonne volonté manifeste à accomplir toutes les tâches...

Mettez au point, ensemble, la répartition des tâches et la limite du désordre tolérable, pour responsabiliser chacun. Instaurez une tirelire où chacun versera son obole en cas de dépassement de désordre ou d'excès de ménage... Cette petite cagnotte vous permettra quelques extras en famille !
Au lieu de vous préoccuper de la saleté réelle ou imaginaire de votre intérieur, concentrez-vous sur les personnes que vous aimez en étant plus naturelle et spontanée.
 
Notre  conseil 
Être trop maniaque peut  prendre des proportions démesurées et vous isoler de votre famille et de votre entourage dans certains cas. Il faut apprendre à relativiser et réaliser que la perfection et la pureté immaculée n'existent pas. Cette soif de contrôle cache  aussi une peur du jugement  des autres... Si  vos manies vous empoisonnent  réellement la vie et vous empêchent de  profiter pleinement des plaisirs de l'existence, envisagez quelques séances avec un  psychologue  pour vous éclairer sur ce qu'elles cachent. 
 
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience