J'arrête de tout reporter au lendemain : attention les dégâts !

Loin de nous l'idée de vous affoler mais une petite piqûre de rappel de ce que vous risquez en continuant à procrastiner nous semble nécessaire pour que vous agissiez dès aujourd'hui !

Remettre au lendemain : les dégâts

Innocente la tendance à tout reporter au lendemain ? Pas vraiment! S'il ne s'agit que de votre grand nettoyage de dressing, cela peut prêter à sourire mais des conséquences plus graves peuvent vous guetter dans d'autres domaines. Témoignages.

Marie, 26 ans : "j'ai raté une opportunité professionnelle"
"Je recherchais un travail dans la mode depuis plusieurs mois lorsque mon père m'a confié les coordonnées de l'une de ses amies d'enfance qui dirigeait un atelier de confection et qui cherchait une jeune styliste. J'étais aux anges et j'étais convaincue que c'était presque dans la poche. Allez savoir pourquoi mais j'ai tardé à l'appeler et je n'arrêtais pas de me dire : "demain, je le fais". Mon père, lui, me harcelait et me demandait chaque jour si je l'avais contactée et je bafouillais des excuses... Finalement, lorsque sous la pression paternelle je me suis décidée à le faire, trois semaines plus tard, la place avait été pourvue !"

Chloé, 31 ans : "je me suis retrouvée interdite de chéquier"
"Tout a commencé par un petit découvert qui n'a eu de cesse de se creuser. Entre mes différents employeurs qui ne me payaient pas et que je n'osais pas appeler pour leur réclamer mon dû et ma propension à me faire plaisir dans des virées shopping, la situation est vite devenue catastrophique. J'ai filtré les appels de ma conseillère bancaire et ignoré les lettres de relance. Résultat, lorsque mon chèque de loyer a été présenté, il a été refusé, comme ceux pour mes facture de téléphone et d'électricité. Résultat ? Je suis interdite de chéquier. Lorsque j'ai fini par appeler ma conseillère, elle m'a expliqué que si je l'avais contactée plus tôt, nous aurions pu trouver un arrangement. J'ai appris ma leçon !"

Fleur AGNEW - le 02/11/2009 - 02h22
+ de discussions sur le forum Plurielles.fr
J'arrête de tout reporter au lendemain : attention les dégâts !  : réagir

En application de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez à tout moment modifier ou supprimer les informations vous concernant en adressant un courrier au 1 quai du Point du Jour 92100 Boulogne-Billancourt. L'objectif de votre inscription est de réagir à nos articles. La validation emporte consentement à la collecte, au traitement, au stockage et à l'utilisation des informations que vous avez saisies.
  • Credits photo :
  • abacapress-
  • Getty images-
  • Cipeimages-
  • TF1-
  • LCI-
  • e-TF1-
  • Plurielles-
  • Jupiter Images
logAudience