• Psycho
  • Conseils

"J'ai peur du noir" : comment l'expliquer et y remédier ?

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 25/09/2009 à 17h03 , modifié le 25/09/2009 à 17h31 1 commentaire

La phobie de l'obscurité trouve son origine dans l'enfance et peut perdurer même à l'âge adulte. Comment expliquer la peur du noir et la traiter ? Voici quelques pistes pour vous aider.

Au moment de dormir, beaucoup d'enfants  angoissent à l'idée de se retrouver dans l'obscurité totale. Ils imaginent des monstres cachés sous leur lit qui peuvent surgir à tout instant de la nuit.

La nuit marque pour les tout-petits la séparation d'avec la mère protectrice. L'origine de cette phobie du noir est bien l'angoisse de la mort et de la séparation définitive. Chez l'adulte, elle traduit aussi la peur de perdre ses repères.

La nuit, est le moment où l'on se retrouve seul face à soi et où les questionnements existentiels occupent l'espace, en suscitant l'angoisse et parfois de grosses terreurs. Dans un monde agité où l'on vit avec les écouteurs sur les oreilles, le silence, l'obscurité et la lenteur des heures de la nuit sont pour certains une vraie source d'angoisse et peuvent conduire à l'insomnie...

Pour soigner cette phobie, créez-vous un rituel comme pour les enfants : lisez quelques pages de vos auteurs favoris,  feuilletez un magazine distrayant, écoutez de la musique douce... Pour mieux vous abandonner dans les bras de Morphée, faites le vide dans votre esprit et apprenez à vous relaxer en vous imprégnant d'images positives et en respirant profondément et lentement : fermez les yeux et visualisez un paysage que vous aimez par exemple, ou un jardin imaginaire où vous vous rendez chaque soir pour vous détendre .

Si vos angoisses persistent, peut être devriez-vous consulter un psychothérapeute, qui pourra vous aider à remonter dans votre enfance pour dénouer les causes profondes de cette peur panique. 
 
Notre  conseil 
Pour maîtriser la peur du noir, apprenez à rester, chaque jour, plusieurs minutes dans une obscurité partielle, qui deviendra progressivement totale. Respirez profondément et visualisez des images mentales agréables. Petit à petit, vous vous habituerez au noir complet...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Claude denis, le 29/11/2009 à 19h55 : Bonjour moi je suis une personne qui a peur dans le noir et je veux guerrir de cela merci bien


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience