En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Psycho
  • Conseils

Être impulsif, qu'est-ce que c'est ?

Article par Amélie ERMENAULT avec agence , le 01/11/2009 à 09h00 1 commentaire

L'impulsivité est souvent décryptée comme le trait d'un caractère colérique, fonceur, passionné, capricieux... La personne impulsive ne sait pas résister à la force de ses émotions. Difficile à vivre pour l'entourage ! Mais aussi pour la personne qui en souffre car celle-ci peut se trouver dans des situations rocambolesques... Décryptage de l'impulsivité sous le prisme de la psychologie.

En psychologie, l'impulsivité est associée au trouble de la personnalité limite, que l'on connaît aussi sous le nom de personnalité "borderline". L'impulsif se trouve en effet confronté à une difficulté à gérer ses émotions.

Le sujet impulsif se caractérise en premier lieu à une impossibilité à garder la tête froide face à une situation. Il ressent comme une urgence à passer à l'action... et regrette souvent par la suite de ne pas avoir su réfléchir avant d'agir ! Submergé par ses émotions, il ne parvient pas à projeter les conséquences de ses actes. Qu'elles soient positives ou négatives ! Ce qui donne souvent des personnes que l'on peut qualifier d'une forme de naïveté mais aussi d'une honnêteté déconcertante.

Les signes "secondaires" de l'impulsivité sont notamment un manque de persévérance et la recherche de sensations fortes. Les impulsifs ont du mal à se concentrer car ils se sentent poussés à l'action. Les sensations fortes qu'ils recherchent sont des pics d'excitation et d'enthousiasme, qui les mènent d'ailleurs à reproduire inlassablement les passages à l'acte sans réflexion suffisante.

Pour "soigner" l'impulsivité, il faut tout d'abord que le sujet éprouve une gêne telle qu'il désire changer son comportement. La thérapie à suivre peut être courte ou longue, selon que le sujet s'oriente vers une psychothérapie, une psychanalyse ou une thérapie comportementale. 


Notre conseil
La thérapie comportementale est la plus courte et consiste à décrypter le type de situation dans lequel le sujet se sent poussé par ses impulsions et à apprendre à agir autrement. Dans la psychanalyse ou la psychothérapie, le thérapeute considère davantage l'impulsivité comme un symptôme qui mène à un nœud... à travailler et à dénouer patiemment.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • minimax, le 07/02/2012 à 22h36 : Dangereux d'associer d'emblée l'impulsivité avec la personnalité borderline, rare et dévastatrice. Étrange papier que vous avez écrit là.


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience