• Psycho
  • Conseils

C'est décidé, on arrête de se plaindre !

Article par Marine CHASSANG , le 13/01/2010 à 17h40 0 commentaire

"Je travaille trop !", "Je suis grosse !", "Je m'ennuie !" : les femmes trouvent toujours une chose sur laquelle s'apitoyer. Pourquoi ? Parce que même lorsque leurs raisons de se plaindre ne sont pas tellement justifiées et qu'elles mènent une vie (très) heureuse, elles aiment ça, tout simplement ! C'est un fait qui peut en agacer plus d'un... Bon, c'est décidé, cette année, les éternelles insatisfaites, on arrête de se plaindre !

Mais si on arrêtait de se plaindre, nous les femmes, de quoi parlerions-nous ?
Qui, lors d'une discussion très animée avec ses copines, ne s'est jamais plaint de son homme ? Quelle femme n'a jamais détesté ses cheveux (trop fins, trop épais, trop courts...) ? Quelle insatisfaite ne se lamente pas en permanence de son continuel célibat ? Une femme se désole toujours pour tout et pour rien, et davantage lorsqu'elle est entourée d'autres femmes... au grand dam de ces messieurs qui ne les comprennent pas toujours. 
 
"Mais tu n'es jamais contente ! " 
Cette phrase, on vous l'a répétée une bonne centaine de fois. Parce que quels que soient la situation et le moment, vous trouvez toujours un jugement à émettre.
Mais attention, certaines personnes ont tendance à fuir les éternelles insatisfaites. La déprime, c'est contagieux ! A force de fréquenter quelqu'un qui se plaint en permanence, et bien, c'est notre moral à nous qui tombe à zéro ! Alors, pour éviter de voir vos amis déserter un par un, apprenez à maîtriser vos paroles.
 
Vous rentrez d'une journée de boulot harassante ? Cessez de repenser à la mauvaise humeur de votre boss, reposez-vous et profitez de l'instant présent avec votre homme.
 
Vous vous lamentez sur vos quelques bourrelets à une amie plus forte que vous ? En vous dénigrant physiquement, c'est elle que vous touchez. Ne vous plaignez pas de vos quelques kilos en trop lorsque vous savez que la personne qui vous fait face est quelque peu complexée.
 
La solution : j'apprends à reconnaître mon bonheur et je pense davantage aux autres ! Apprenez à re-la-ti-vi-ser et regardez la vie autrement. Vous savez au fond de vous, que vous n'avez pas tant de raisons de vous plaindre. Vous êtes heureuse, et certainement plus que d'autres. Alors même si la vie est parfois faite de coups durs, tempérez vos jugements. C'est tellement plus agréable de parler des bons moments !
 
Et pour toutes celles à qui la vie n'a pas encore souri...
Un seul mot : patience ! Comme le dit le célèbre dicton, tout vient à point à qui sait attendre. Les célibataires, par exemple, optimiseront les chances de trouver un amoureux en se montrant sous leur meilleur jour, c'est-à-dire en ne se  plaignant pas à longueur de journée. Et au boulot, c'est pareil ! Votre chef sera davantage tenté de vous augmenter ou de vous confier un poste à plus hautes responsabilités s'il vous voit souriante, motivée, et heureuse de travailler et non pas en vous écoutant vous plaindre de la surabondance des dossiers à traiter...
 
Alors, c'est promis, on arrête de se plaindre... à la fin de l'hiver !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience