• Psycho
  • Conseils

Au secours, je suis accro à Facebook !

Article par Marine CHASSANG , le 13/01/2010 à 12h20 0 commentaire

350 millions d'inscrits à Facebook à travers la planète. Qui aujourd'hui ne connaît pas ce célèbre réseau social ? Certainement pas vous ! D'ailleurs, vous ne seriez pas un peu accro ?

Facebook et vous
Parmi les inscrites, il y a les "petites Facebook Addict", celles qui checkent leur friends requests une fois par semaine, qui disent à chaque fois "Facebook, c'est fini, j'arrête", mais qui finalement, n'arrivent jamais à décrocher...
Il y aussi celles qui ont dit un jour "Facebook ? Jamais je ne m'inscrirais" et qui, à l'heure actuelle, s'amusent à envoyer Paf le chien à des milliers de mètres, et vous poke sans raison apparente.
Et puis, il y a les internautes qui mangent Facebook (Statut : Au resto avec Lolo), qui travaillent Facebook (marre de mon boss !), qui dorment  Facebook (1h47 je vais me coucher !), bref, celles qui vivent Facebook, du matin jusqu'au soir grâce à une connexion 24 heures via leur téléphone portable (Dans le métro. Au boulot. Au dodo.) : les accros, les vraies.
 
Facebook, ça sert à quoi ?
Le but premier du réseau social : retrouver des anciens camarades de classe. Mais Facebook, ça sert surtout à passer le temps et surveiller tous les faits et gestes de vos contacts.
Chez vous, c'est devenu un automatisme. Vos notifications apparaissent par quinzaine, parce que vous avez été tagguée sur cette photo-ci et commenté celle-là. Vous n'oubliez plus jamais les anniversaires de vos 788 amis et checkez les albums photos de vos ex et de vos copines. Partage de vidéos, liens d'actualités, support de recrutement, auto-promo, journal intime... Facebook, ça sert aussi à tout ça !
 
Sans limites ?
Attention, la sphère facebook n'est pas seulement cette immense plate-forme aux légères allures de Big Brother. Elle est aussi très sélective. Ne vient pas sur votre profil qui veut. Vous pouvez restreindre l'accès de votre page à certaines personnes et vous pouvez même bloquer le compte de votre patron. Oui, en peu de temps, le réseau s'est très rapidement élargi, et il faut tout de même s'en méfier ! Ça, vous l'avez découvert en n'ayant pas d'autres choix que d'accepter la demande d'amie de votre mère.
 
Comme un couple... 
Facebook et vous, c'est comme un couple. Parce que deux ans après l'euphorie de son lancement, force est de constater que routine et lassitude ont pris le dessus. Vous ne vous connectez plus par amusement, mais par habitude.
Et vous découvrez un jour les conditions d'utilisateurs bafouées, et le triste sort de vos données personnelles livrées à des fins commerciales et publicitaires. La planète dit ne moins en moins aimer Facebook, mais y reste. Au total, vous comptabilisez des milliers d'heures passées sur ce site sans fin, et il serait difficile de tirer un trait là-dessus. Alors, vous gardez votre page Facebook pour les mêmes raisons qui vous ont poussé à la créer.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience